Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marée noire BP, les systèmes d'alarmes avaient été mis en mode "muet".

Cela ne va bien sur rien changer aux conséquences, mais cela a-t'il changer quelque chose au sujet de l'établissement des responsabilités ?

http://24heuresactu.com/blog/2010/07/23/maree-noire-les-systemes-dalarme-etaient-desactives/

Extrait :

Un des employés à bord de la plateforme au moment de l'explosion, le chef-électricien Michael Williams, a assuré devant les enquêteurs fédéraux que les détecteurs anti-incendie de la plateforme avaient été "volontairement" mis en mode silencieux afin que l'alarme ne réveille pas l'équipage.

On nous confirme aussi que le pétrole n'a pas été le seul à "fuir", ce qui était il me semble inévitable :

http://www.maxisciences.com/mar%E9e-noire/maree-noire-du-gaz-a-aussi-fui-dans-le-golfe-du-mexique_art12526.html

Extrait :

Si les rejets de gaz d’hydrocarbures ne sont pas comptabilisés, l’évaluation d’une marée noire est faussée. Or, les calculs indiquent que les déversements atteignent entre 1,6 et 3,1 millions de barils équivalent pétrole.

Dans le cas de la plateforme Deepwater Horizon, l’explosion qui a eu lieu à 1.480 mètres de fond a subi les contraintes d’importantes pressions et de basses températures. Cela a entraîné la libération de gaz d’hydrocarbures à une profondeur comprise entre 1.000 et 1.300 mètres. Ils sont, à cette distance, digérés par différents microorganismes ou bien ils s’oxydent, entrainant la raréfaction de l’oxygène.

Les chercheurs américains expliquent que "l'oxydation microbienne du méthane et des autres alcanes élimine l'oxygène du système pendant un certain temps parce que la reconstitution de l'oxygène à cette profondeur prendra de nombreuses décennies", rapporte Sciences et Avenir
Mais comme tous les hydrocarbures participent à cette hypoxie, il est difficile de déterminer quelle part est imputable aux gaz et laquelle est imputable au pétrole brut.

 

Pour la "petite histoire", et sur la base d'un fait divers "people", une fois n'est pas coutume, constat du degré d'avarice ou ils en sont, tous, les peoples comme les industriels :

http://24heuresactu.com/blog/2011/02/16/maree-noire-stephen-baldwin-porte-plainte-contre-kevin-costner/ 

Extrait :

L’acteur et réalisateur de Danse avec les loups a fait de la protection de l’environnement aquatique l’une de ses priorités. Lorsque la catastrophe pétrolière BP éclate, Costner veut à tout prix faire quelque chose et il convainc son ami, Stephen Baldwin, de financer avec lui l’Ocean Therapy Solution (OST), une entreprise écolo qui produit des machines à filtrer l’huile.


Seulement, victime de son succès, la société gagne beaucoup d’argent grâce à BP qui doit nettoyer son pétrole au Nouveau Mexique.


Selon Baldwin, Kevin Costner lui aurait racheté les parts aux prix de base alors que BP avait reversé des millions à la société pour acheter ses machines : « Kevin Costner m’a littéralement volé sur le dos de la catastrophe BP » [...] « Si j’avais su que BP avait l’intention d’acheter ces machines, je n’aurais jamais revendu mes parts » [...] « Mon associé et moi-même réclamons simplement ce qui nous est dû ».

Je ne commenterais pas la situation entre ces deux acteurs mais par contre, je suis écoeuré par l'attitude de BP, qui a au moins tenté de racheter ces machines à "filtrer l'huile", il n'est pas dit ici, si le rachat à été effectif, donc je garde une certaine réserve, mais j'imagine ce qui pourrait advenir au cas ou celui ci a été finalisé, BP se faisant de l'argent en utilisant ces machines pour contrer ses propres autres fuites, ou celles de ses concurents pourquoi pas. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article