Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gaz de schiste : quand les gaz s'échappent pourtant d'un tubage dit totalement hermétique !.

Ne vous inquiétez pas braves gens nous maîtrisons tout, faite nous confiance, nos techniques sont sur et éprouvées, laissez nous faire ,on gère !.

Et pourtant "Tchernobyl", "Deepwater", et maintenant ça !, qui risque de se multiplier, car pour celles et ceux qui n'en aurais pas pris connaissance, le gaz de schiste, ça signifie une multitude de forage, car chacun d'entre eux ne peut couvrir qu'un petit rayon d'action, pour rappel voir :

Gaz de schiste, il va falloir s'habituer à en entendre parler.  

Gaz de schiste, FNE voit aussi de l'eau dans le gaz !.

Non aux gaz de schiste : une pétition en ligne.

Et si vous pensez, qu'on s'insurge pour rien, voyez donc cela :

http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/environnement/33009-fuites-gaz-de-schiste

Extrait :

Pour la première fois au Québec, une migration de gaz de schiste souterraine menace la nappe phréatique.

C’est ce qu’a indiqué le ministère de l’Environnement qui a envoyé un avis d’infraction à la compagnie Canbriam pour son site de La Présentation à Saint-Hyacinthe.

«Cette infraction a une particularité que l’on voit pour la première fois au Québec, il s’agit d’une migration de gaz à l’extérieur du puits», a affirmé Pierre Paquin de la direction régionale Estrie-Montérégie du ministère de l’Environnement (MDDEP).(...)Talisman n’a pas colmaté la fuite de Leclercville

Un deuxième avis d'infraction a été envoyé jeudi par le ministère de l’Environnement, cette fois-ci à la compagnie Talisman pour son puits de Leclercville à Lotbinière.

La compagnie Talisman n’a pas encore réussi à colmater la fuite révélée parRue Frontenac la semaine dernière. Photo d’archives Annik MH de Carufel

Selon les inspecteurs qui se sont rendus sur les lieux le 21 janvier dernier, Talisman n’a pas encore réussi à colmater la fuite révélée parRue Frontenac la semaine dernière.

«Notre compréhension est que les travaux correctifs [...] soit l’injection de béton au niveau du puits #1 de Leclercville, n’ont pas permis de corriger la problématique relative à ce puits», écrit le ministère dans l’avis d’infraction qu’il a adressé en date du 27 janvier à Vincent Perron de la société Talisman.

«Compte tenu des risques potentiels de contamination, notamment au niveau de la nappe phréatique, nous exigeons qu’un rapport précisant les vérifications de l’intégrité des coffrages de ciment de ce puits et résumant les travaux effectués à ce jour nous soit présenté.»

Rappelons que lors des différentes assemblées d’information de l’association pétrolière et gazière (APGQ) à l’automne dernier, les membres de l’industrie ont rappelé à maintes reprises aux citoyens inquiets qu’il n’y avait aucun risque de contamination de la nappe phréatique en raison du tubage de béton qui isolait les tuyaux de forage, mis en cause ici dans la fuite du puits de Talisman.

Pour en entendre parler, on va en entendre parler !, et quand on dit qu'il y a de l'eau dans le gaz, ça peut être explosif, mais que peut-on dire quand il y a du gaz dans l'eau !?.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article