Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réduction des "gaz à effet de serre", une possibilité étonnante !.

Les "gaz à effet de serre", ont en entend beaucoup parler, mais je suis certain qu'un petit rappel n'est pas superflu :

a look

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaz_%C3%A0_effet_de_serre

 

http://www.ademe.fr/particuliers/fiches/climat/rub2.htm

 

Voilà pour la généralité, c'est l'un d'eux en particulier, qui occasionne cet article :

Le méthane "CH4":

le méthane a un PRG de 25, ce qui signifie qu'il a un pouvoir de réchauffement 25 fois supérieur au dioxyde de carbone

un kilo de méthane à un impact sur l'effet de serre 25 fois plus fort qu'un kilo de CO2

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thane

Extrait :

"Alessandro Volta découvre le méthane en 1776 en s'intéressant au « gaz des marais » (l'ancien nom du méthane)....C’est le principal constituant du biogaz issu de la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l’absence d’oxygène. Il est fabriqué par des bactéries méthanogènes qui vivent dans des milieux anaérobiques c’est-à-dire sans oxygène.......Le méthane se dégage naturellement des zones humides peu oxygénées comme les marais et certains sols longuement inondées. Il se forme aussi dans l'estomac et le tube digestif de nombreux animaux (de certains invertébrés aux mammifères). Ce gaz est présent en faible quantité dans les flatulences humaines.......Le méthane est considéré comme le 3e gaz responsable du dérèglement climatique, après le CO2 et les fréons)[20].........Les ruminants : 16 % des émissions. Le méthane est un produit de la digestion incomplète lors de la fermentation gastro-entérique des ruminants, surtout quand les animaux sont nourris avec des protéagineux (soja en particulier). Une seule vache peut émettre 100 à 500 litres de méthane par jour. À cela s’ajoutent les émissions liées aux déchets (excréments, fumier d'étable) qui continuent leur décomposition avec une méthanisation plus ou moins marquée selon le contexte. Parmi les solutions étudiées : améliorer l'alimentation animale"

 

Cette dernière phrase de l'extrait, se verrait donc confirmée :

http://effetsdeterre.fr/2010/07/07/epice-a-la-ferme-le-mouton-pete-moins-de-methane/

Extraits :

"Vive le curry! C’est ce que concluent des chercheurs britanniques qui ont passé en revue les différentes épices de ce cocktail sur le régime alimentaire des moutons. Verdict: elles permettent de réduire de manière substantielle les flatulences de méthane des ovins (1)!"

 

 

http://effetsdeterre.fr/2010/09/09/origan-une-arme-contre-le-pet-de-vache/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+effetsdeterre/gTfO+(Effets+de+terre)&utm_content=Netvibes

Extraits :

"La dernière recette en date nous vient des Etats-Unis. A l’université d’Etat de Pennsylvanie, pour être précis, où un certain Alexander Hristov a testé plus de 200 compléments alimentaires pour voir leur effet sur la production de méthane de vaches laitières. Verdict: il faut transformer ses vaches en pizza, en leur refilant quelques pincées d’origan, qui feraient baisser les émissions de méthane de 40%".

 

 

http://www.zegreenweb.com/sinformer/insolite/la-coriandre-nouvelle-arme-de-destruction-massive-contre-les-gaz-a-effet-de-serre,13774

Extrait :

L’équipe de chercheurs de Newcastle semble même penser que ses propriétés pourraient être largement élargies. D’autres épices comme le curcuma et le cumin auraient en effet des vertus identiques, et des tests similaires ont montré une réduction de respectivement 30% et 22% de la production de méthane chez les moutons. Le Dr Chaudhry espère que ces bons résultats concerneront aussi d’autres ruminants, partant du constat scientifique que « le liquide ruminal (NDLR : permettant la digestion chez les ruminants) est très similaire chez les vaches comme chez les moutons ».

 

Résumons :

-30% d'émission par les ruminants qui représentent 16% du méthane, gaz considéré comme le 3èm des "GES" après le CO2, et le Fréon, ça ne fera pas une révolution, mais !.

Si en plus on réduit notre consommation de viande, ce sera toujours ça de moins.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article