Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Production d'éléctricité en Bretagne : nouvelle centrale au gaz

Il y a quelques temps, lorsqu'il s'est agi de faire accepter la ligne "THT" de 400 000 volts, qui fera le lien entre la prochaine centrale nucléaire de Flamanville et une autre ligne existante, l'un des arguments avancé, était qu'elle pourrait également renforcer le réseau en Bretagne :

"La ligne ne partira pas de Flamanville même, mais d’un poste électrique qui sera localisé au plus près de l’endroit où se séparent les deux lignes à 400 000 volts actuelles (l’une en direction de Rennes, l’autre de Rouen), c’est-à-dire sur les communes de Raids et Saint-Sébastien-de-Raids (Manche).

Le poste électrique d’arrivée de la ligne devra être raccordé à la ligne existante qui relie les postes de Domloup (à l’est de Rennes) et des Quintes (à côté du Mans), sur la commune de Beaulieu-sur-Oudon."

Source : " http://www.cotentin-maine.com/projetLocalisation.htm  "

 

Afin de parvenir à ses fins, face aux inquiétudes des futurs riverains, et des contestations des défenseurs de l'environnement, l'étât Français, a juger démocratique et opportun de classer cette future ligne "Cotentin - maine"

" http://www.enviro2b.com/2010/06/29/electricite-la-ligne-tht-cotentin-maine-declaree-dutilite-publique/ "

ELECTRICITE – La ligne THT Cotentin-Maine déclarée d’utilité publique

Publié par Rédaction le 29/06/10 dans la catégorie Fil Info. Surveiller les réactions RSS 2.0. Les réactions sont closes.

ELECTRICITE – La ligne THT Cotentin-Maine déclarée d’utilité publique

Après un long processus de débats contradictoires et d’enquête publique, la future ligne THT Cotentin-Maine vient d’être déclarée d'utilité publique. Très critiquée, cette ligne aérienne de 160 km partira de l’EPR de Flamanville pour transporter l'électricité jusqu'en Ille-et-Vilaine, en passant par 64 communes.

Les travaux pour la création de la ligne à très haute tension (THT) ont été déclarés d'utilité publique (DUP) par un arrêté publié, dimanche 27 juin, au Journal officiel. Indispensable pour RTE, ses promoteurs qui souhaitent soulager les tensions du réseau notamment en Bretagne, ce projet fait l’objet d’une vive opposition d’élus et de riverains, qui dénoncent notamment les risques sanitaires d’une telle ligne.

 

L'ensemble de ce projet ne sera pas opérationnel avant des années, et de projet à venir en voilà un autre, car avec seulement 8% de production de l'énergie quelle consomme, La Bretagne est en gros déficit  :

" http://www.enviro2b.com/2010/09/30/energie-une-centrale-gaz-pour-eviter-un-black-out-breton/ "

Extrait :

"La Bretagne reste une région très vulnérable d'un point de vue énergétique. Sa production électrique ne couvrant que 8% de ses besoins, elle s'expose à un risque de black-out  en cas de pic de consommation électrique. Afin de contrevenir à cette situation, l'Etat et la région ont conclu un accord pour la création d'une centrale gaz de 450 MW.

Le préfet de la région Bretagne et le président du conseil régional ont présenté à Rennes hier, le "pacte électrique breton". Très vulnérable sur le plan énergétique, la Région s'expose tous les hivers à un black-out électrique. L'accord conclut entre l'Etat et la Région vise donc en priorité la sécurisation des approvisionnements avec un projet d'appel d"offre pour la construction d'une centrale gaz de 450MW d'ici 2015......Cette nouvelle centrale devrait donc être construite à Quipavas près de Brest........L'accent va être mis d'autre part sur les énergies renouvelables. Ainsi, Etat et région souhaiteraient voir 30% des besoins énergétiques de la Région couverts par l'éolien terrestre puis marin."


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article