Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Prix Pinocchio, derrière la façade green, des faits contraires.

Les résultats sont tombés :

http://www.ddmagazine.com/201011092021/Actualites-du-developpement-durable/Les-charlatans-du-developpement-durable-recompenses.html

Extrait :

"Organisé chaque année par lesAmis de la Terreet ses partenaires, le Prix Pinocchio du développement durable dénonce les entreprises françaises dont le discours est faussement« développement durable »au regard de leurs activités réelles. L’événement a pour objectifs de montrer le « vrai visage » de ces entreprises et les impacts réels de leurs activités, notamment dans les pays du Sud, et de faire avancer le débat public sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises.

Réunis autour de trois catégories, « Droits humains », « Environnement » et « Greenwashing », les lauréats des Prix Pinocchio 2010 sont « élus » par les internautes via le site www.prix-pinocchio.org. Les Amis de la Terre ont donc décerné hier soir, à Paris, les Prix Pinocchio du développement durable 2010. Cette année, les lauréats sont le groupe Somdiaa dans la catégorie « droits humains », Eramet dans la catégorie « environnement », et le Crédit Agricole dans la catégorie « greenwashing »."

Dans la catégorie « droits humains » c'est le groupe Somdiaa, dirigé par la famille Vilgrain, qui a reçu le prix avec 32 % des votes dans sa catégorie

Le groupe Eramet a quant à lui reçu le prix Pinocchio dans la catégorie « environnement »avec 40 % des votes

Pour le « greenwashing » enfin, c'est le Crédit Agricole qui remporte le prix avec 56 % des votes

Pour chacune des  entreprises nominées et lauréates, vous retrouverez sur le site du prix Pinocchio les motifs de leur sélection.

Lien direct vers le site pour plus de détails sur le reste des nominés, et de leur classement.

http://www.prix-pinocchio.org/rubrique.php?id_rubrique=7

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article