Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Barrage du Belo Monte ou le non-respect du droit des Peuples indigènes.

J'ai parlé de cette situation, il y a peu, dans un article plus largement inspiré des grand barrages en général, malheureusement il n'y a pas que le "Belo Monte", qui met en évidence les mêmes ^roblématiques, et les mêmes enjeux.

 

La folie des grands barrages Brésilien et Péruvien.

 

Aujourd'hui la contestation s'élargie encore :

 

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Bresil-la-CIDH-demande-l-arret-de-la-construction-du-barrage-de-Belo-Monte?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

 

Extrait :

 

WASHINGTON (AFP) - La Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) a demandé au Brésil la suspension immédiate de la construction du barrage de Belo Monte et que soit lancé un processus de consultation auprès des populations indigènes, a indiqué mardi l'organisme.

"La CIDH demande au gouvernement brésilien la suspension immédiate du processus d'appel d'offres du projet de centrale hydroélectrique de Belo Monte", en Amazonie, explique l'organisme dans un communiqué dont l'AFP a obtenu copie.

Parallèlement, dans un arrêt non-contraignant daté du 1er avril que la CIDH a divulgué mardi, la Commission demande à Brasilia d'adopter des "mesures préventives" en faveur d'une douzaine de tribus indigènes, dont certaines vivent en autarcie dans le bassin du fleuve Xingu, au coeur de la forêt tropicale amazonienne.

Selon la CIDH, "la vie et l'intégrité" de ces peuples seraient "menacées par l'impact de la construction" de ce barrage d'une capacité de production de 11.000 MW, ce qui en ferait le troisième plus grand au monde derrière celui des Trois Gorges en Chine et celui d'Itaipu à la frontière brésilo-paraguayenne.

"La Commission interaméricaine a prié l'Etat brésilien de mettre en place des processus de consultation, en accord avec ses obligations internationales" et demande que ces processus soient "informatifs, de bonne foi, culturellement appropriés et qu'ils aient pour objectif d'arriver à un accord", explique le texte.

En retour, le gouvernement brésilien s'est dit "perplexe" et a jugé les mesures demandées par la CIDH "précipitées et injustifiées".

"Les normes pour la construction du barrage ont été établies dans la plus grande rigueur et tiennent compte de tous les aspects sociaux et environnementaux", assure le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le barrage de Belo Monte coûtera 11 milliards de dollars (8 milliards d'euros). Sa construction emploiera 20.000 personnes mais inondera 500 km2 et obligera au déplacement de 16.000 personnes, selon les chiffres officiels.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article