Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marée noire, le pétrole et BP essaient de se cacher !.

Comme cela a déjà évoqué, pour l'un comme pour l'autre, il ne s'agit donc ici que de confirmations :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/09/08/maree-noire-bp-met-en-avant-la-responsabilite-des-sous-traitants_1408514_3244.html#ens_id=1341498

Extrait :

"Dans le rapport (PDF) que vient de publier BP sur la plus grosse marée noire de l'histoire des Etats-Unis, certains détails parlent d'eux-mêmes. Dans la première phrase, par exemple, la compagnie décrit l'accident à l'origine de l'enquête : "Au soir du 20 avril 2010, une opération de contrôle du puits a provoqué la fuite d'hydrocarbures du puits Macondo vers la plate-forme de Transocean, Deepwater Horizon, provoquant plusieurs explosions et l'incendie de la plate-forme". BP prend ainsi le soin de souligner que la plate-forme appartient à Transocean, et omet de se mentionner, alors qu'il est l'opérateur de Deepwater Horizon. La répartition des responsabilités entre BP et les différents sous-traitants travaillant sur Deepwater Horizon est un enjeu majeur pour la compagnie pétrolière. Clouée au pilori par l'opinion publique, BP a souligné à plusieurs reprises que la catastrophe a été provoquée par une série d'erreurs dont "les responsabilités sont partagées par plusieurs compagnies". Le rapport issu de son enquête interne se situe sur cette ligne."

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/10/01/golfe-du-mexique-l-impact-ecologique-de-la-maree-noire-est-plus-important-que-prevu_1418580_3244.html

Extrait :

"Des traces de pétrole et de gaz provenant de la marée noire dans le golfe du Mexique ont été découvertes dans l'océan à une profondeur de 1 000 mètres et sur une longueur de près de 500 km, affirme une équipe de scientifiques embarqués à bord du bateau Arctic Sunrise de l'organisation écologiste Greenpeace, qui ont étudié pendant dix jours des zones touchées par la marée noire. Les experts ont analysé notamment la concentration d'oxygène dans l'eau pour déterminer la présence ou non d'hydrocarbures. En août, une étude scientifique avait révélél'existence d'une nappe d'eau de 35 km de long souillée par les hydrocarbures, contredisant les premiers rapports optimistes des autorités."

 

Ce fil rouge n'est pas prêt de se briser faute d'actualité !.


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article