Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petit interview de Pierre Rabhi, puisse-t'il être entendu !.

Cet homme est décidément l'un de ceux qui m'inspire le plus, un exemple de véritable acteur de son engagement, je me sens minable et superficiel.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/pierre-rabhi-agroecologie-agriculture-securite-alimentaire-11425.php4#xtor=EPR-1

Extrait :

"Actu-Environnement.com : La Commission européenne vient de présenter ses propositions pour la PAC post 2013. Qu'en pensez vous ?
Pierre Rabhi :
 Je suis tellement habitué à des proclamations, à de l'eau tiède, alors qu'il y a tant d'engagements fermes à prendre que j'ai perdu l'écoute de ces choses-là. Je reste dans ma radicalité ! L'humanité a fait un choix dangereux : concentrer l'argent, la productivité dans certaines mains, à travers des macrostructures. C'est une véritable catastrophe, ce système ruine tout. Il faut revenir à des exploitations à taille humaine, passer du macro à la multiplication du micro.

''Les agriculteurs sont piégés dans une spirale qui relève de la responsabilité collective''AE : L'agroécologie peut-elle nourrir l'humanité ?

PR : Bien sûr ! On nous oppose régulièrement cet argument. Pourtant, ce n'est pas quand on aura saturé les sols nourriciers de pesticides et autres produits chimiques que l'on pourra continuer à produire. L'agriculture biologique implique également une réorganisation sociale. Il s'agit d'impliquer le plus grand nombre dans un système alors que le système actuel produit de plus en plus de chômage, avec les problèmes qui s'ensuivent. C'est une question de choix : On peut produire une centaine de tonnes de céréales avec force d'intrants et de mécanisation ou avec une cinquantaine de paysans. L'objet de l'agriculture biologique est aussi social : redonner un rôle au plus grand nombre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article