Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pesticides, L'étude sénatoriale va-t-elle enfin ouvrir l'ère des alternartives aux phytosanitaires d'origine chimiques ?

Les conclusions qu'apportent l'étude sénatoriale sont encourageantes pour celles et ceux qui alertent et revendiquent depuis déjà longtemps, une baisse drastique dans l'utilisation des pesticides, insecticides, et autres produits chimiques, qui s'épandent dans notre air, nos eaux, et finalement nos corps.

Reste à voir comment vont se traduirent réellement ces constatations alarmantes.

a look

Ces propositions s'appuient sur plusieurs constats et notamment ces deux-ci : « le risque de l'utilisation des pesticides a longtemps été sous-estimé et il l'est encore », et le processus d'autorisation de mise sur le marché est inadapté et doit donc être révisé, signale Sophie Primas. (...)

Pour Brigitte Allain, « la prise de conscience est aujourd'hui quasiment acquise, y compris au niveau des agriculteurs », ce qui n'était pas du tout le cas il y a dix ans.

Je ne fais généralement pas supporter aux agriculteurs en général la responsabilité de l'utilisation de ces produits dont les effets polluants sont maintenant reconnus de tous, je sais que parmi eux comme dans tout le reste de la société, il y en a qui font de leurs mieux pour minimiser les quantités employées.
Mais il y a tout de même une chose qui m'insupporte, c'est de constater que l'utilisation de pesticides interdits va croissante, alors qu'on nous dit pourtant que la prise de conscience se fait même dans le millieu agricole, en parallèle certains font pire encore en allant achetter et utiliser des pesticides tellement dangereux qu'ils sont mis au ban depuis déjà longtemps, à ceux là je dis mon dégout.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article