Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pesticide Cruiser, les abeilles en perdent le nord !

"Mickaël Henry (Institut français de la recherche scientifique) et Axel Decourtye (réseau des instituts techniques agricoles) ont marqué 653 abeilles en collant sur leur thorax une puce à radio-identification permettant de suivre leurs déplacements.

Ils ont ensuite donné à certaines d'entre elles une dose de thiaméthoxam et constaté qu'elles avaient du mal à retrouver leur ruche, réduisant d'autant leurs chances de vivre. "

Cet extrait m'a inspiré ce titre, le cruiser est depuis longtemps désigné comme potentiellement coupable, ce n'est donc pas cette recherche qui va le discréditer.

Voici l'article :

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Dangers-du-Cruiser-pour-les-abeilles-le-fabricant-conteste-les-scientifiques-confirment?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29

J'ai lu il y a peu que le gouvernement tout en s'en défendant, vient de rendre à nouveau possible par dérogation certains épandages par voie aérienne, interdit depuis le Grenelle, certes certaines dérogations existaient déjà et elles étaient déjà largement utilisées, mais le nouveau decret élargirait encore les possibilitées d'obtenir ces dérogations.

Voyez ces exemples :

http://naturealerte.blogspot.fr/2011/12/13122011france-lepandage-aerien.html

et aussi :

http://www.montraykreyol.org/spip.php?article5172

Encore peu révélé cette nouvelle position commence à mettre en alerte 

http://www.generation-ecologie.fr/2012/03/29/epandage-a%C3%A9rien-de-pesticides-attention-danger/

Extrait :

Le gouvernement vient d'autoriser, en catimini, la pulvérisation de pesticides par voie aérienne. Et pourtant l'épandage aérien de pesticides est en principe interdit, notamment par la loi Grenelle II du 13 juillet 2010. Mais depuis le 5 mars, ce principe souffre de nombreuses exceptions.

 

Toute une série de fongicides, herbicides, insecticides destinés à traiter le maïs, le riz ou la vigne pourraient ainsi être pulvérisés sur les cultures sans aucune considération de la vie végétale et animale environnante.

Il est inadmissible de continuer à faire peser des risques sanitaires importants aux agriculteurs utilisant ces produits, aux riverains, aux cultivateurs bio, aux apiculteurs, bref à une grande partie de la nature sous le prétexte de garantir des marchés au lobby phytosanitaire.

J'en appelle à la sagesse des gouvernants pour retirer cette circulaire dangereuse et à celle des agriculteurs pour éviter le recours à l'épandage aérien de pesticides et autres produits.

 

Je n'ai pas retrouver l'article qui m'avait le premier alerté il y a quelques jours, mais je sais que d'autre ont déjà réagi.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article