Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PAC : Le Parlement Européen change un peu la donne, mais cela reste très insuffisant.

La réforme de la PAC était très négative, elle restera négative, mais de nombreux amendements on tout de même permis de l'améliorer quelques peu, mais cela reste tout de même un système et un encadrement qui n'est pas favorable à une agriculture vivrière moins impactante, ce cadre là ne permet pas à l'agriculture de retrouver sa noblesse et son dessein qui est de nourrir sainement.

 

a look

 

http://www.euractiv.fr/agriculture/changement-de-cap-au-parlement-sur-la-reforme-de-la-politique-agricole-commune-18443.html

 

 

 

Habituellement, le vote en commission donne une tendance assez précise du résultat final. Cette fois-ci, de très nombreux amendements - plus de 400 - ont été déposés et examinés en séance plénière, aboutissant à un texte très différent. L’assemblée a tout d’abord rejeté les nombreuses exceptions destinées à permettre aux agriculteurs de disposer plus facilement des 30 % d’aides conditionnées au respect de normes environnementales. Les parlementaires ont choisi de se rapprocher des nouveaux critères proposés par Dacian Ciolos, ce dont il s’est félicité. En octobre 2011, la Commission a proposé trois conditions : la diversification des cultures (au moins 3), le maintien de prairies permanentes et la présence de réservoirs écologiques (7 % des terres). Cette dernière mesure a été atténuée, la barre ayant été fixée à 5 % par le Parlement. Les élus ont également choisi de supprimer le double financement approuvé en janvier. Illégale, cette astuce aurait permis aux agriculteurs d’obtenir deux fois des fonds pour les mêmes mesures de protection de l’environnement.

Source : http://www.euractiv.fr/agriculture/changement-de-cap-au-parlement-sur-la-reforme-de-la-politique-agricole-commune-18443.html
Copyright © EurActiv.fr
Habituellement, le vote en commission donne une tendance assez précise du résultat final. Cette fois-ci, de très nombreux amendements - plus de 400 - ont été déposés et examinés en séance plénière, aboutissant à un texte très différent. L’assemblée a tout d’abord rejeté les nombreuses exceptions destinées à permettre aux agriculteurs de disposer plus facilement des 30 % d’aides conditionnées au respect de normes environnementales. Les parlementaires ont choisi de se rapprocher des nouveaux critères proposés par Dacian Ciolos, ce dont il s’est félicité. En octobre 2011, la Commission a proposé trois conditions : la diversification des cultures (au moins 3), le maintien de prairies permanentes et la présence de réservoirs écologiques (7 % des terres). Cette dernière mesure a été atténuée, la barre ayant été fixée à 5 % par le Parlement. Les élus ont également choisi de supprimer le double financement approuvé en janvier. Illégale, cette astuce aurait permis aux agriculteurs d’obtenir deux fois des fonds pour les mêmes mesures de protection de l’environnement.

Source : http://www.euractiv.fr/agriculture/changement-de-cap-au-parlement-sur-la-reforme-de-la-politique-agricole-commune-18443.html
Copyright © EurActiv.fr
Habituellement, le vote en commission donne une tendance assez précise du résultat final. Cette fois-ci, de très nombreux amendements - plus de 400 - ont été déposés et examinés en séance plénière, aboutissant à un texte très différent. L’assemblée a tout d’abord rejeté les nombreuses exceptions destinées à permettre aux agriculteurs de disposer plus facilement des 30 % d’aides conditionnées au respect de normes environnementales. Les parlementaires ont choisi de se rapprocher des nouveaux critères proposés par Dacian Ciolos, ce dont il s’est félicité. En octobre 2011, la Commission a proposé trois conditions : la diversification des cultures (au moins 3), le maintien de prairies permanentes et la présence de réservoirs écologiques (7 % des terres). Cette dernière mesure a été atténuée, la barre ayant été fixée à 5 % par le Parlement. Les élus ont également choisi de supprimer le double financement approuvé en janvier. Illégale, cette astuce aurait permis aux agriculteurs d’obtenir deux fois des fonds pour les mêmes mesures de protection de l’environnemen

Source : http://www.euractiv.fr/agriculture/changement-de-cap-au-parlement-sur-la-reforme-de-la-politique-agricole-commune-18443.html
Copyright © EurActiv.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article