Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Overshoot day, au delà des réserves, qui vole-t'on ?

Chaque année depuis 1986, cette date avance dans le calendrier, pour celles et ceux qui ne connaitraient pas ce terme, voilà ce qu'en dit "wikipédia" :

a look

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_du_d%C3%A9passement

Chaque année nous puisons de plus en plus dans les réserves, ont nous rabâche et on nous assène à grand titre de média, que nos pays Européens, notamment, vivent financièrement au dessus de leurs moyens et bien c'est exactement la même chose sur le plan environnemental, et si, sur le plan financier ont peut éventuellement changer la donne en procédant à des dévaluations ou à des aménagements plus ou moins virtuels, il n'en est pas de même sur le plan environnemental, loin s'en faut.

Lorsqu'une matière première est ou sera épuisé, à moins d'en trouver une autre pour la remplacer, il n'est ou sera pas possible de la recréer, il est ou sera vraiment trop tard, et la liste est longue de ces produits et matères premières dont on sait les réserves en régressions, de nombreux "pics" ont déjà été dépassé, sont en passe de l'être, ou sont envisagés à court terme, pour n'en citer qu'un, le pétrole en est la principale illustration.

La perte de biodiversité, revêt une bien plus grande importance portant, car si pour le pétrole, il y a des possibilités de remplacement, ce n'est pas le cas pour les espèces et variétés diverses disparues, ou en voie d'extinction.

Cette année 2012, c'est donc depuis le 22 Août que nous avons basculé dans le "vol" des réserves normalement utilisables pour le futur, j'ose le qualifier de vol, car ce que nous prenons et épuisons là nous le volons aux générations futures, à nos enfants et aux leurs :

http://www.novae.ca/actualites/2012-08/overshoot-day-quand-l%E2%80%99humanit%C3%A9-vit-au-dessus-de-ses-moyens

Peu relayée dans les média ce fait vaut pourtant qu'on s'y intéresse voici donc une réflexion que je vous suggère :

http://www.goodplanet.info/Contenu/Points-de-vues/Et-si-nous-mettions-l-empreinte-ecologique-a-nos-tableaux-de-bord

Extraits :

Imaginez que vous volez à bord d’un avion qui n’a pas de jauge à carburant à son tableau de bord. Pour le décollage, pas de problème, mais une fois en vol, un avion pareil serait dangereusement sous-équipé. Car, bien évidemment, les pilotes ont besoin de savoir combien il leur reste de kérosène dans le réservoir et si cette quantité suffit pour atteindre la destination qui est la leur. 

  (...) Si nous pouvions nous mettre à diriger l’économie avec l’empreinte écologique et la biocapacité affichées à notre tableau de bord, nous pourrions commencer à rectifier notre trajectoire… et éviter le crash qui, autrement, est inévitable. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article