Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y a un an Deepwater Horizon de BP commençait à cracher son pétrole !

Alors que certains semblent plutôt s'inquiéter de l'état de santé de BP, pour preuve cet article du Monde :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/04/20/un-an-apres-la-maree-noire-bp-est-loin-d-etre-sortie-de-l-orniere_1510112_3244.html

Extrait :

Tout d'abord, la montée progressive du coût des indemnisations et des opérations de nettoyage des côtes, qui dépasse désormais les 40 milliards de dollars. L'addition finale est incertaine, dépendant de l'ampleur des amendes que pourraient infliger au groupe les autorités américaines. Deuxièmement, les cessions d'actifs sont jugées insuffisantes par les marchés. Le délestage d'avoirs jugés non stratégiques, qui a été mené tambour battant, doit s'élever à 30 milliards de dollars d'ici à la fin de l'année. La Bourse exige le double.

La Russie est le troisième talon d'Achille de BP. Dudley a payé cher sa précipitation à conclure son échange de participations avec le groupe public russe Rosneft pour explorer l'Arctique sans obtenir auparavant le feu vert de ses trois associés oligarques dans la co-entreprise TNK-BP. Le trio a obtenu le gel de ce projet en mars devant un tribunal d'arbitrage suédois. En jouant ouvertement la carte Rosneft et le clan du premier ministre russe, Vladimir Poutine, Dudley s'est, de surcroît, mis à dos le président, Dmitri Medvedev, ce qui n'augure pas bien de l'avenir.

Les dirigeants de BP, ont engagés des poursuites contre Halliburton, Transocean, en toute logique, et également Cameron International, concepteur du système de sécurité qui n'a pas fonctionné pour fermer automatiquement la vanne au moment de l'explosion :

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/bp-poursuit-halliburton-et-transocean-apres-la-maree-noire_985106.html

Extrait :

Outre le groupe de services pétroliers, qui avait cimenté le puits à l'origine de la catastrophe, et Transocean, propriétaire de la plate-forme de forage Deepwater Horizon, le géant pétrolier britannique va également poursuivre Cameron International.

Les analystes estiment que BP a peu de chances de parvenir à ses fins et tente probablement de contraindre ses anciens partenaires à négocier.

Les trois plaintes ont été déposées mercredi, un an jour pour jour après l'explosion de la plate-forme pétrolière, qui avait fait 11 morts.

 

Ce qui me préoccupe moi, bien que je ne sois en aucune manière atteint directement par cette situation, c'est l'état réel du Golf, de sa faune, de sa flore, de ses animaux et des habitants de cette région.

Et là il est beaucoup plus compliqué d'avoir des certitudes, même dans le cadres des recherches officielles, les coudées ne sont pas franches :

http://www2.lactualite.com/valerie-borde/2011-04-19/les-scientifiques-rament-encore-dans-la-maree-noire-de-bp/

Extrait :

Un an plus tard, les dommages sont peu visibles en surface et sur les côtes. Mais on ne sait pas encore grand chose des impacts de l’accidentsur les profondeurs du golfe, car les scientifiques ont bien du mal à travailler, estime le magazine Nature dans un article intitulé Oil spill: deep wounds.

D’une part, les 50 millions de dollars par an sur dix ans promis par BP au lendemain de la tragédie pour financer la recherche tardent encore à arriver dans les laboratoires, à cause des innombrables tractations politiques et bureaucratiques dont ils ont fait l’objet.

Plusieurs chercheurs cités par Nature dans un article de février (Gulf research cash still in limbo) ont  perdu tout espoir d’en voir la couleur, alors que d’autres regrettent que le temps écoulé ait déjà effacé des traces de la marée noire qu’il aurait pourtant été fort utile d’étudier.

Les scientifiques ont en revanche bien reçu des fonds du gouvernement américain, dans le cadre du Natural Resource Damage Assessment (NDRA), un processus mis en place par le Department of the Interior pour évaluer les dommages causés par l’accident aux ressources naturelles du golfe et servir de base aux calculs des indemnisations.

Le problème, explique Nature, c’est que les aspects légaux de cette procédure gênent beaucoup les chercheurs dans leur travail.

Ainsi, certains ont dû accepter de pas discuter publiquement de leurs résultats, lors de congrès ou par le biais de publications dans des revues savantes.

Erik Cordes, une chercheur en écologie de l’Université Temple, à Philadelphie, explique qu’il n’a pas pu utiliser la méthode d’analyse qu’il préconisait pour étudier le stress des animaux de fond parce que des conseillers juridiques du NDRA lui ont dit qu’elle n’avait jamais été discutée en cour de justice, et que cela risquait d’invalider ses résultats advenant un procès. Cette méthode est pourtant reconnue par la communauté scientifique.

Question: peut-on encore faire de la bonne science quand on doit travailler dans le secret et piloté par des avocats?

Greenpeace n'est pas resté sans rien faire, avec quelques chercheurs indépendants, ils ont fait leurs propres prospections et analyses :

http://energie-climat.greenpeace.fr/il-y-a-un-an-deepwater-horizon?__utma=1.1990200177.1300720225.1301581385.1303429639.3&__utmb=1.3.10.1303429639&__utmc=1&__utmx=-&__utmz=1.1303429710.3.4.utmcsr%3Dgoogle|utmccn%3D%28organic%29|utmcmd%3Dorganic|utmctr%3Dgreenpeace%2520france&__utmv=-&__utmk=-

Extrait :

Greenpeace a publié les premiers résultats des recherches menées dans le Golfe par des scientifiques indépendants à bord de son navire Arctic Sunrise entre août et octobre dernier. Au delà des milliers d’animaux, cétacés, oiseaux tués directement par la marée noire, ce sont sans doute des dizaines de milliers d’animaux qui seraient morts. Les conséquences de la marée noire sur les écosystèmes du Golfe vont se faire sentir pendant des décennies, la chaîne alimentaire aurait été contaminé par le pétrole et par les 6,5 millions de litres de dispersants chimiques utilisés.
Greenpeace a aussi mis en place le site Polluter Watch (en anglais) qui met à jour des milliers de documents inédits ou confidentiels, mémos, correspondance entre BP et le gouvernement US. Certains révèlent la façon dont ils ont tenté de minimiser, déformer la réalité de la catastrophe. Ce site est aussi un outil interactif où les internautes peuvent effectuer leurs propres recherches
 

Thad Allen, l'homme d'Obama, se félicite de son action, on est jamais aussi bien servi que par soit même !

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/thad-allen-l-homme-d-obama-fait-le-point-sur-la-maree-noire_984928.html?actu=1

Extrait :

Au bout du compte, Thad Allen se dit satisfait de son action malgré les appels à sa démission lancés par des hommes politiques de la région alors que la crise battait son plein :

"J'ai tenu bon contre les critiques acérées de dirigeants politiques locaux qui me jugeaient incompétent. Je dors bien la nuit et j'ai le sentiment d'avoir travaillé dur chaque jour."

Les scientifiques sont dans l'expectative :

http://fr.euronews.net/2011/04/20/il-y-a-un-an-la-pire-maree-noire-de-l-histoire-des-etats-unis/

Extrait :

 Et alors que plus de 500.000 personnes attendent une indemnisation du fonds de 20 milliards de dollars mis en place par BP, un an après, on ne sait toujours pas quelles seront les conséquences d’un tel déferlement de pétrole sur la faune et les élèments marins.

Le constat de ce biologiste de Greenpeace n’est pas engageant : “Beaucoup de pétrole se trouve encore dans le Golfe aujourd’hui. Il y en a dans l’eau, dans les sédiments, au fond de la mer, une bonne partie a été rejetée dans les marais, il est encore là” explique John Hocevar, biologiste marin.

Et puis il y a ces quelque 7,5 millions de litres de dispersants qui ont permis de maintenir au large la plus grande partie de la nappe de pétrole et d‘éviter le pire… Aujourd’hui, certains experts s’interrogent sur les effets de ces dispersants sur l’environnement : “Personne ne connait les effets environnementaux de tous ces dispersants, il faudra faire des recherches là dessus… “s’interroge le scientifique William Murray.

Il faudra des années pour estimer tous les dégats, les demandes d'indemnisations ont afflué, il se dit même ça et là, que pour certains cela s'est transformé en aubaine, ce qui ne me surprend pas le moins du monde, la tromperie est à tous les étages :

http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/maree-noire-aux-etats-unis/201104/16/01-4390485-maree-noire-la-catastrophe-se-poursuit.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_slideshow_meme_sujet_517_section_POS1

Extrait :

Non seulement les dommages sont-ils difficiles à prouver, mais le pire est peut-être encore à venir.

Des impacts sur la santé se font déjà sentir, sans qu'on en prenne vraiment la mesure :

http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/maree-noire-aux-etats-unis/201104/16/01-4390487-des-inquietudes-pour-la-sante-des-humains.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_slideshow_meme_sujet_517_section_POS2

Extrait :

Les autorités américaines ont lancé de vastes études sur la santé de la population et des travailleurs qui ont participé au nettoyage.

Les résultats ne seront pas connus avant des années. Mais les indices anecdotiques laissent croire à une intoxication à grande échelle dans la région.

Et pourtant, les autorisations de nouveaux forages ont déjà été donné, avec certe de nouvelles règles, mais éviteront-elles tous les scénarios possibles, je n'y crois pas, et les forages ont repris, BP va aussi reprendre dès que possible :

http://www.lesoir.be/actualite/monde/2011-04-03/bp-reprise-des-forages-dans-le-golfe-du-mexique-en-juillet-832108.php

Extrait :

Selon le journal britannique, BP a obtenu de la part des autorités américaines un accès 24 heures sur 24 aux forages, et s’est engagé à respecter des règles de sécurité qui vont au-delà de celles imposées après la tragédie. Selon une source proche de BP, citée par l’agence britannique Press Association, le groupe pétrolier “espère reprendre ses forages pendant l’été une fois qu’il pourra satisfaire les critères de régulation” américains. Interrogé par l’AFP, BP a refusé de faire un commentaire.

On en reparlera c'est sur !

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article