Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

OGM, les scientifiques se rebiffent.

Je dois commencer par faire un 'méa culpa', car je suis conscient de souvent m'exprimer à l'encontre du scientisme et de ce que je déplore comme conséquences face à ces découvertes que les industriels veulent exploiter au plus vite, faisant fi d'études à long terme et d'études indépendantes, qui pourraient apporter d'autres éclairages, et révéler les effets néfastes, quand il y en a, avant qu'ils aient fait des ravages par leur utilisation trop rapide et inconsidéré.

Ce faisant les scientifiques se trouvent directement concernés, par mes reproches et indirectement accusés de manquements, ce qui est certainement vrai dans certains cas, mais bien sûr pas de manière systématique.

Donc, non tous les scientifiques ne sont pas tous aux ordres, et dépendants, oui certainement que la grande majorité sont intègres, et ne cherchent qu'a faire évoluer les connaissances.

Il y a tout de même deux choses que j'aimerais voir évoluer dans leur démarches, la première qui devrait sonner comme une évidence : se sont les mieux placés pour savoir que toutes découvertes, devraient être éprouvées dans le temps et n'être validé qu'après de nombreux tests contradictoires, ils sont les mieux placé pour savoir que la science est souvent la manière de 'parfois' démontrer que ce que l'on croyait certain ne l'est pas, que ce que l'on croyais improbable ou imprévisible peut arriver, ce sont donc les plus à même de savoir qu'une découverte ne devrait s'appliquer qu'avec la plus grande prudence et beaucoup de surveilllance impartiale.

La seconde est beaucoup moins évidente et plus délicate à affirmer, pourtant je crains que parfois les chercheurs et scientifiques savent pertinemment que leurs découvertes ne sont pas assez éprouvées pour être utilisables, et je redoute que parfois même ils savent qu'elles ne devraient pas être utilisées car ils en connaissent les risques, mais n'ont d'autre choix que de se taire car liés qu'ils sont, soit par le secret professionel, soit contractuellement. c'est là que je voudrais voir les choses évoluer, nul contrat, nul secret professionnel ne devrait pouvoir empêcher un chercheur ou un scientifique d'alerter ou de dénoncer la mise en industrialisation, si le moindre doute persiste au sujet d'un nouveau produit ou d'une nouvelle découverte.

a look

http://blogs.mediapart.fr/blog/dopsis/141112/ogm-140-scientifiques-ecrivent-une-lettre-ouverte

Extraits :

Sur le site du Monde.fr est publiée aujourd’hui une lettre ouverte qui démontre que la question des OGM n’est décidément pas réglée, même au sein de la communauté scientifique. 140 signatures de chercheurs dénoncent la façon dont  a été traitée l’étude de Gilles-Eric Séralini, et critiquent les réactions des académies. S’ils ne nient pas que le protocole mis en place par Séralini fait débat, ils notent que si on le déclare insuffisant, il faut également remettre en cause celui permettant l’autorisation de mise sur le marché des OGM existants, ce dernier étant encore plus insuffisant. (...) « Enfin, nous tenons à assurer à nos concitoyens qu'il existe également, dans la communauté scientifique, un nombre important de chercheurs qui sont convaincus qu'il faut prendre au sérieux les risques associés aux technologies et qui estiment que, si les chercheurs d'une part, et les applications sociales de la science d'autre part, sont par construction liés à des idéologies, des croyances et/ou des intérêts, la démarche scientifique doit, elle, s'efforcer de rester aussi indépendante que possible pour jouer pleinement son rôle dans la société. »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article