Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

OGM, les effets des modifications génétiques n'atteignent pas que leur cibles.

Parmi les arguments prétentieux et vaniteux des chercheurs en génétique, qui officient pour les industriels, il en est un de plus qui se voit annulé : non une modification génétique n'est pas sans effets incontrôlables, tout changement génétique peut avoir des effets autres que ceux que l'on a voulu, et il peuvent interférer sur d'autres espèces végétales et ou animales.

Cette état de fait est de la plus haute importance, c'est d'ailleurs pour cela que ces scientifiques dévoyés, prétendent au contraire qu'ils maîtrisent leurs gènes et leurs effets, car ils savent bien que si cela n'était pas le cas, ils devraient leur être totalement interdit de les lâcher dans la nature.

Une nouvelle étude devrait leur faire du mal, quand sera-t'il ? :

http://www.infogm.org/spip.php?article5054

Extrait :

Les résultats présentés par l’équipe du Pr. Hilbeck confirment les observations d’effets négatifs de protéines Cry1Ab sur les larves de coccinelle faites en 2009. Des effets étonnants, puisque l’action de cette classe de protéines Bt est théoriquement restreinte aux lépidoptères (alors que les Cry3 agissent plutôt sur les coléoptères, comme les coccinelles). Les chercheurs expliquent aussi pourquoi les deux études de Schmidt (2009) et Alvarez-Alfageme (2010) aboutissent à des résultats différents. Selon le Pr. Hilbeck, l’équipe du Pr. Alvarez-Alfageme a utilisé en 2010 un protocole erroné, ne laissant les insectes que 24 heures au contact de la protéine Bt (Cry1Ab) pour ensuite les nourrir avec des aliments ne contenant pas de protéine Bt. Alors que du côté des études de Schmidt et Hilbeck, les insectes ont été exposés en permanence à la protéine Bt. Avec le protocole d’Alvarez-Alfageme, certes les coccinelles sont indemnes, mais les effets létaux attendus sur les larves de la pyrale du maïs (O. nubilalis), insecte censé être détruit par cette toxine, « ont très largement disparus » ! Le Pr. Hilbeck précise que son étude et celle du Pr. Schmidt (dont elle est cosignataire) sont « des analyses typiques pour déterminer un possible danger [et non un risque] qui pourrait nécessiter des analyses complémentaires ».
D’autres éléments méritent également d’être soulignés, comme la question de la quantité de protéine Bt que les insectes ingèrent lors de telles expériences. L’équipe du Pr. Hilbeck reconnaît que dans son protocole – mais aussi dans ceux de Schmidt et d’Alvarez-Alfageme -, cette quantité n’a pas été déterminée. La raison en est que pour Schmidt et Hilbeck, la protéine Bt est fournie aux insectes via des proies sur lesquelles les insectes se nourrissent. Mais pour le Pr. Hilbeck, « cette absence de quantification n’invalide pas le phénomène observé », l’ingestion de protéine Bt ayant été confirmée qualitativement.

Les pyrales, les abeilles, et maintenant les coccinelles, que découvriront nous demain, ou dans un an ou dans vingt ........?

Cet article dévoile plus loin un autre fait qui me consterne :

autre extrait :

Enfin, dans son article, l’équipe du Pr. Hilbeck cite d’autres études ayant fait état d’effets négatifs de toxines Bt sur des insectes. Elle évoque notamment les résultats d’un travail scientifique jamais publié, et dont la non publication fait l’objet d’un article dans Nature Biotechnology en 2009. L’article, intitulé « Sous le sceau du secret » [3], fait état du refus, contractuellement légal, de Pioneer, que des observations scientifiques rapportant de « forts effets létaux de matériel végétal contenant des toxines de la classe des Cry3 sur des larves de coccinelles » soient publiées.

Comment peut-on admettre au XXIem siecle de ne prendre en compte que des résultats d'études uniquement menées par les développeurs eux mêmes, comment peut-on encore être à ce point naïf, ou complice, pour ne pas se rendre à cette évidence simplissime, un chercheur payé par un industriel ne va pas dévoiler facilement que sont produit est dangereux, et bien on en est pourtant encore là ! 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article