Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

OGM, "Démocratie participative", Mr Barroso détourne le regard.

Imaginons un instant qu'une pétition fussent lancée dans le but de réunir un millions de signatures "en faveur" des autorisations simplifiées telle que les souhaitent Mr Barroso, que croyiez vous qu'aurait été son attitude alors ?.

J'ai lu récemment un article de "Michel Tarrier" auquel était joint sous forme d'image une phrase, qui me semble prendre ici toute sa résonance :

La dictature c'est "ferme ta gueule", la démocratie c'est "cause toujours" !.

Je ne sais qui est l'auteur de cette phrase, mais j'adhère, j'aurais certainement pu l'écrire à un moment ou un autre, et j'ai déjà exprimé ce genre de pensée.

Il y a longtemps dans une époque lointaine et reculée, à moins que ce ne soit dans un autre monde, est né un principe qui voulait que le peuple élisait des hommes à plusieurs niveaux de gouvernance, c'est dit homme étant là mis en place pour être les représentants du peuple, leur "porte parole", leur mission étant de servir le peuple, et de mettre en oeuvre la volonté de ce dit peuple, cela s'appelait la démocratie je crois, mais c'était il y a si longtemps !.

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/OGM-le-president-Barroso-retif-a-la-democratie-participative?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

Extraits :

La pétition a été officiellement remise jeudi à la Commission par ses initiateurs, Greenpeace et le mouvement Avaaz. Mais son président José Manuel Barroso a refusé de la recevoir en main propre et a délégué le commissaire à la Santé John Dalli, en charge du dossier OGM.

Visiblement déçus par cette entrevue, Jorgo Riis de Greenpeace et Alice Jay, directrice de la campagne d'Avaaz, se sont dits convaincus que M. Barroso veut enterrer leur initiative.........

La pétition a été lancée en mars, au plus fort de la polémique sur les OGM, après l'autorisation de culture donnée à l'Amflora, une pomme de terre génétiquement modifiée développée par le groupe allemand BASF.

Les signataires appellent José Manuel Barroso a "décréter un moratoire sur l'introduction des plantes génétiquement modifiées en Europe et à mettre en place un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche sur l'impact des OGM et déterminer leur régulation".

C'est plus ou moins ce que réclament la France et plusieurs autres Etats membres, sans avoir à ce jour obtenu satisfaction.

Car la Commission ne veut pas céder. Quinze OGM, pour la plupart des maïs, sont en attente d'une autorisation. Deux OGM sont actuellement cultivés dans l'UE: le maïs MON810 de l'Américain Monsanto et l'Amflora.

"La question est: qui Barroso va-t-il écouter, un million de citoyens européens ou l'industrie?", a demandé Alice Jay.

"M. Barroso a refusé de nous recevoir, mais aujourd'hui il a prévu de s'adresser par vidéo-message aux représentants de l'industrie agrochimique", a-t-elle souligné.

La Démocratie est morte, vive la Démocratie ! 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article