Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

OGM et "court-noué", une mauvaise histoire "d'arroseur arrosé" !.

Comme je l'avais préssenti, quelque chose de "contre-productif" résulte de l'action menée récemment par "les faucheurs volontaires" de pieds de vignes OGM cultivés en plein champs à Colmar.

chronologie de mon ressenti :

Serions-nous à "court" d'arguments, "noués" paradoxalement !

puis :

Les arguments il y en a, alors faisont les prévaloir.

et puis voici, ce que je reçois comme une comfirmation de mes craintes :

http://www.lafranceagricole.fr/cultures/actualites/vigne-ogm-un-essai-inutile-les-faucheurs-n-en-demordent-pas-31359.html

Extrait :

"Après leur visite mardi à Colmar, le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, et la ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, annonçant un nouveau financement pour relancer cet essai, ont indiqué qu'il avait déjà couté 1,2 million d'euros à l'Etat.

 

La facture monte pour le contribuable. En plus, les anti-OGM se sont tirés une balle dans le pied, estime le responsable scientifique de l'essai à Colmar, Olivier Lemaire. En effet, les premiers résultats, incomplets, révèlent un effet temporaire de la résistance au virus conférée au porte-greffe, ce qui aurait probablement joué d'autant plus en faveur des autres méthodes étudiées dans la lutte contre le court-noué : des plantes aux propriétés nématicides, et la sélection variétale classique (résistances naturelles au virus et au nématode vecteur).

 

Un hybride tolérant au court-noué, le porte-greffe Nemadex Alain Bouquet, une obtention ENTAV-Inra, devrait d'ailleurs être commercialisé à la fin de 2010, selon l'IFV (Institut de la vigne et du vin)."

 

Ils voulaient bien faire j'en suis sûr, mais malheureusement cela peut avoir une influence contraire sur l'opinion publique générale, et c'est bien dommage.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article