Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

OGM : Equivalence en substance n'est pas équivalence de goût !

C'est à la fois anecdotique, et à la fois significatif et important, à la liste déjà longue des points négatifs à l'utilisation de céréales et autres cultures OGM, des paysans Africains viennent témoigner d'une autre différence, celle du goût. Je n'avais pour ma part pas encore lu d'autres écrits informant de cela, est-ce que cela se vérifie toujours et partout je n'en sais rien, est-ce vraiment objectif ou subjectif, je n'en sais rien non plus, mais le ressenti est tout de même suffisamment important pour être évoqué, et servir d'argument, ce qui me suffit pour le considérer. 

Le reste de l'article qui me sert de support cette fois, est la confirmation de méfaits déjà connu ailleurs, et la vérification que ceux ci ont partout des impacts très négatifs sur la paysannerie, et l'agriculture vivrière en générale, un nouvel exemple !

a look

http://www.malijet.com/actualite_economique_du_mali/63731-semences-modifiees-gip-bio-va-en-guerre-contre-les-ogm.html

Extrait :

Des témoignages de paysans sont venus conforter les réticences sur l’introduction des OGM dans notre pays. Des paysans venus de Siby, Bancoumana, Kanabougou ont ainsi décrit les désastres causés par l’introduction des OGM dans leur système agricole. Les avantages comme la productivité vantée par les firmes sont loin d’être les atouts des semences introduites ont confié ces paysans. Ils ont regretté l’adoption de ces semences et préfèrent les locales qui s’adaptent mieux et recèlent des vertus alimentaires incontestables. Les paysans ont aussi déploré la faible capacité de conservation des semences hybrides. L’introduction des OGM engendre également l’achat d’intrants agricoles coûteux et nuisibles pour le sol et la santé. De surcroit, le goût des plats préparés à base de semences hybrides ne fait pas l’unanimité des ménagères.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article