Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quelle vision de "l'Agroécologie" envisage l'ONU dans son rapport ?

Si il y a un constat qu'on ne peut plus balayer d'un revers de la main, c'est que l'orientation "agriculture mécanique intensive productiviste", telle qu'elle est pratiquée depuis quelques décennies, surtout dans les pays industrialisés bien sur, n'est pas "durable", et qu'elle aprauvri les sols.

Il est donc inéluctable d'opérer un changement dans la manière de produire de la nourriture, et en vue de cela plusieurs orientations sont envisageables, et possible, le pire danger serait sans doute de vouloir établir "une vérité", une réponse uni-directionelle, la nature est diverse, les réponses ne doivent-elles donc pas être aussi diverses.

L'agroécologie par "wikipédia" :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Agro%C3%A9cologie

J'ai trouvé cette vidéo qui dresse un tableau assez large, que je vous encourage vivement à visionner :

Ecran Vert - "L'Agro-écologie" - wideo
Présentée par Olivier Alleman Avec les invités M.Griffon (chercheur), D.Marteau (Agriculteur Commission Environnement APCA), F. Forest (Responsable de l'unité de recherche SCV au CIRAD), J.-F. Richard (Chargé de mission à la Division du développement agricole et rural/ AFD), D. Marchais (réalisateur du film "Le temps des grâces") 28/02/2010 Angles : Qu’est-ce que l’agro-écologie, ses techniques, ses avantages ? L'agro-écologie est-elle l'avenir de l'agriculture ? D'une manière générale, quelles perspectives et notamment quels marchés possibles pour les différentes formes d'agriculture raisonnées et durables, notamment vis à vis des autres pays européens et des pays tiers ? Rens.: François Cassignol, Sous-Directeur à l'Apca- Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture 9, Av George-V 75008 Paris - Tél.: 01 53 57 10 51 - francois.cassignol@apca.chambagri.fr -
Mots-clés : ecran vert


Je regrette juste la fin brutale, c'est dommage !


La vision de "Agrisud International :

http://www.agrisud.org/index.php?option=com_content&task=view&id=110&Itemid=17&lang=fr

Point de vue de "Frères des hommes" :

http://www.fdh.org/-Semences-.html

Celle de "Novethic"

http://www.novethic.fr/novethic/planete/environnement/les_voies_prometteuses_agroecologie/131409.jsp

Un article de "Acti-environnement" :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/rapport-onu-agro-ecologie-rapporteur-alimentation-12110.php4


S'il est un homme qui en a fait son combat c'est Pierre Rhabi, son regard sur la situation, prouve de plus en plus sa grande pertinence, sa réponse, est un des exemples, qu'il va falloir développer :

Certe cette vidéo n'est pas récente, mais le message et le combat est le même encore , incessant, et vitale, et je pèse ce dernier qualificatif, que pense donc Pierre Rabhi de ce que préconise l'ONU dans son rapport, je serait vraiment curieux de le savoir !

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Developper-l-agroecologie-bon-pour-nourrir-et-proteger-la-planete?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

Extrait :

PARIS (AFP) - Développer l'agroécologie, méthode basée sur le renouvellement des sols en bannissant les engrais chimiques, peut permettre d'améliorer les rendements dans les régions les plus pauvres tout en étant plus adaptée au changement climatique, estime un rapport de l'ONU publié mardi.

"La science dit aujourd'hui que les méthodes agroécologiques sont meilleures que l'utilisation d'engrais chimiques pour accroître la production agricole dans les régions où sévit la faim", affirme Olivier De Schutter, rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation et auteur du rapport.

"A ce jour, les projets agroécologiques ont montré une augmentation moyenne des rendements de 80% dans 57 pays en développement, avec une augmentation moyenne de 116% pour tous les projets africains", affirme-t-il.

Le rapport présenté mardi au Haut-commissariat aux droits de l'homme, à Genève, suggère que les petits agriculteurs, dans certaines régions du monde, pourraient doubler leur production d'ici à dix ans avec une telle méthode.

Les aléas climatiques ainsi que la hausse des prix du pétrole ont nourri ces dernières années des tensions sur les prix alimentaires mondiaux qui ont battu un nouveau record en février, selon l'indice des prix de l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), publié début mars.

La perspective d'une planète comptant 9 milliards d'habitants d'ici à 2050 rend la question de l'accès à l'alimentation toujours plus brûlante.

"Nous ne sommes pas dans une situation où l'agriculture peut seulement consister à augmenter la production. Le sujet doit aussi être de limiter notre impact sur les éco-systèmes (...) et d'augmenter les revenus des agriculteurs", estime M. De Schutter.

"L'agroécologie peut jouer un rôle central" pour atteindre cet objectif, écrit-il dans son rapport.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article