Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nucléaire : la question des déchets, il n'y a pas qu'en France qu'elle se pose !

J'aborde ce sujet là de manière récurrente, parce que je crois qu'il est sans doute l'un des plus délicat qui se pose à notre société.

Le fonctionnement des centrales lorsqu'elles sont en activités, à déjà occasionné plusieurs catastrophes, j'espère de tout coeur que celles qui sont en activités, vont faire mentir nos pires craintes et aller jusqu'à leur fin d'exploitation sans encombres et autres catastrophes, ce qui n'est malheureusement absolument pas certain, et d'autant plus possible qu'on cherche à les prolonger bien au delà de ce qui était prévu à l'origine, seulement voilà, ces allongements ne sont-ils pas en quelques sorte 'nécessaire', tant la question de la gestion des déchets est encore sans réponses vraiment sûr, en tout cas jugées sûr par les instances qui sont en charge de l'évaluer, on sait malheureusement là aussi que la confiance qu'on peut leur accorder est toute relative, et sujette à nombres de questionnement, alors que va-t'il advenir ?

Qu'alllons nous faire de ces déchets dont à peut près personne ne sait encore quoi faire à ce jour ni en France ni ailleurs ?

Quelle inconscience, quelle inconsistance, quelle indignité, quelle honte, se débarrasser ainsi d'une si épineuse question, la repousser en la léguant aux générations futures en dit long sur l'état de notre société. Ne pas avoir cette réflexion en amont en dit long aussi.

Si encore on pouvait trouver ailleurs des exemples à reproduire :

http://www.lapresse.ca/environnement/201212/28/01-4607304-fermeture-de-gentilly-2-que-faire-avec-les-dechets-nucleaires.php

Extraits :

Mais le débat sur la gestion des déchets ne fait que commencer.

Le déclassement de Gentilly-2 coûtera 1,8 milliard de dollars étalés sur plus de 50 ans, selon les prévisions actuelles. Mais les solutions définitives à des aspects importants de ce déclassement ne sont pas encore en place. (...) Mais le démantèlement de Gentilly-2 produira aussi d'autres déchets. On devra se débarrasser de pièces d'équipement faiblement ou modérément radioactives d'un volume total de 6855 m3, selon une évaluation du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) réalisée en 2005.

Pour ce type de déchets, aucune solution pancanadienne n'est prévue. L'Ontario, qui compte 20 réacteurs CANDU, planifie un lieu d'entreposage permanent à 680 m de profondeur près de la centrale de Bruce, au bord du lac Huron. Mais cette installation ne sera pas accessible aux autres provinces.

Dans son rapport, le BAPE affirme qu'«Hydro-Québec devrait proposer une solution réaliste et acceptable socialement pour gérer à long terme les déchets radioactifs de la centrale de Gentilly-2».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 31/12/2012 19:28


Tu as raison bien entendu. Mais c'est désespérant 

Marie 31/12/2012 18:29


Michelle avait trouvé un article de ces jours-ci: 


http://headlines.yahoo.co.jp/hl?a=20121227-00000007-asahi-pol


 


"Le nouveau ministre de l’économie Shigeki : "Nous revenons sur l'objectif de sortie du nucléaire
avant 2040, et, tout en écoutant les scientifiques, nous déciderons au niveau politique du redémarrage progressif des centrales ainsi que de la construction de 9 nouvelles centrales". Ceci s'appelle un suicide collectif. Je ne peux plus suivre le peuple
japonais qui vient de démontrer son apathie lors des elections. Je posterai beaucoup moins sur internet, et j'enseignerai le francais a ma fille et a ma femme, afin de pouvoir vivre a l'etranger
au cas echeant. Les Japonais "intelligents", si ils aiment leurs enfants, doivent se preparer ainsi, sans plus essayer de changer les choses au Japon. Comme pour de nombreux peuples trahis par
leurs politiques, menaces au quotidiens, le peuple japonais doit maintenant constituer peu a peu une diaspora de Japonais talentueux qui vivent a l'etranger. C'est dommage, mais c'est
ainsi."


 


Tu
crois encore en l'humain? Parce que oui, il y a des gens qui voudraient voir s'en sortir cette planète, oui, il y a
plein de bonnes initiatives, etc... mais qui tient les rennes du pouvoirs, qui prend les décisions politiques, qui a l'argent? Dans nos pays, on a peut-être la "chance" de voter pour ceux qu'on
veut (ce qui n'est pas une garantie de réussite), mais nombre de pays n'ont pas vraiment de démocratie, et c'est souvent les plus pollueurs.

Daniel JAGLINE djexreveur 31/12/2012 18:41



Oui Marie, mais la seule façon de résister, est de s'opposer, quand bien même le combat serait perdu d'avance, ne pas le mener est la plus sûr solution pour n'avoir aucune chance de le gagner un
jour, c'est cet exemple là que je laisserais à ma fille et aucun autre, si je suis encore debout sur cette terre c'st uniquement pour son avenir à elle et à ceux de son age et ceux qui viendront
ensuite, même si c'est vain.