Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nucléaire : Fessenheim, les coût "absorbable", ça se calcule comment ?

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Nucleaire-les-travaux-a-Fessenheim-realisables-a-un-cout-absorbable?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

Extrait :

FESSENHEIM (Haut-Rhin) - (AFP) - Les travaux de renforcement du radier de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) demandés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sont faisables à un "coût largement absorbable", a déclaré mercredi le directeur général de l'installation.

"La faisabilité technique (des travaux) est réelle, et le coût largement absorbable", a affirmé Thierry Rosso lors d'une conférence de presse organisée à l'issue d'une visite sur place de quinze conseillers généraux du Bas-Rhin.

"L'ensemble des prescriptions de l'ASN (...) ne remet pas en cause l'intérêt de poursuivre l'exploitation du réacteur", a-t-il ajouté.

L'ASN a demandé en juillet, dans son rapport de suivi décennal sur le réacteur n°1 de la centrale, que soit renforcé le radier, c'est-à-dire la dalle de béton sur laquelle a été construit le réacteur, "afin d’augmenter sa résistance au corium en cas d’accident grave avec percement de la cuve".

Le corium est un mélange de combustible et de matériau de gaines de combustibles qui se forme en cas de fusion du coeur du réacteur si le refroidissement est insuffisant.

EDF a jusqu'à la fin de l'année pour présenter ses propositions. "Fin 2009 l'ASN nous avait déjà demandé de travailler sur la question. Nous avons des scénarios qu'il s'agit maintenant de rendre robustes", a expliqué M. Rosso.

Mr Thierry Rosso, comment pouvez vous affirmer que serait connu des coût, alors considérés comme absorbable, pour des scénarios qu'il s'agit maintenant des rendre robustes ?

Ces scénarios ne sont donc pas robustes, et finalisés en l'état, et ne peuvent donc pas être vraiment chiffrés.

Sachant que tous les chiffrages de l'industrie nucléaires, même soit disant finalisés et robustes sont toujours nettement sous-évalués, que dire de ceux qui ne sont que partiellement connu.

On se moque vraiment de nous !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article