Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nature elle même recèle de grand danger.

Je ne vous apprend rien évidemment, mais cela peut parfois prendre des tournures gravissimes, et c'est bien là le cas en Asie du sud-est actuellement, après le Bangladesh, c'est maintenant au Vietnam, que de très forts  taux de contaminations à l'arsenic, sont mis en évidence, c'est toute la population qui est ainsi en danger !. 

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20110119-vietnam-arsenic-menace-le-fleuve-rouge

Extrait :


"Le Vietnam s'inquiète d'une menace de pollution naturelle à l'arsenic qui pourrait affecter la santé de plus de 7 millions de personnes. Un phénomène qui touche depuis longtemps les nappes phréatiques de certaines régions d'Asie du Sud-Est et qui a été mis en évidence par une étude commune menée par l'EAWAG, un institut de recherche de renommée mondiale et l'université nationale du Vietnam."

L'île de Cat Ba près de Haï Phong au nord du Vietnam.

L'île de Cat Ba près de Haï Phong au nord du Vietnam.
Getty Images/Damien Simonis
Extrait :


Michael Berg (Eawag, Institut fédéral suisse de Recherche de l'Eau) et ses collègues suisses et vietnamiens ont analysé dans le delta du fleuve Rouge plus de 500 puits descendant entre 10 et 50 mètres de profondeur et constaté que 27% contiennent des taux d’arsenic supérieurs à la limite fixée par l’OMS de 10 mg/l. 44% de ces puits délivre une eau trop riche en manganèse, néfaste pour le développement neurologique des enfants.

En Asie du sud-est les ressources souterraines en eau contiennent naturellement de l’arsenic. Au Bengladesh c’est l’usage de puits peu profond pour l’irrigation qui a provoqué un empoisonnement à grande échelle de la population. 

L’une des solutions pour éviter l’arsenic est de pomper dans les poches aquifères les plus profondes, qui sont saines. Cependant, dans la région d’Hanoï, la surexploitation de ces réserves a provoqué une migration de l’arsenic vers les couches plus profondes, selon Michael Berg et ses collègues. Ils plaident pour la mise en place de système de retraitement de l’eau afin d’assurer une gestion plus durable de cette précieuse ressource.

Cécile Dumas
Sciences et Avenir.fr
18/01/11
Extrait :
"« Près de 7 millions d’individus sont susceptibles de développer un empoisonnement chronique à l’arsenic. C’est un sujet particulièrement inquiétant parce que les nappes phréatiques sont la principale source d’eau potable dans tout le delta » a indiqué le principal auteur de l’étude Michael Berg."

Les experts savent depuis longtemps que les nappes phréatiques dans certaines régions d’Asie du sud-est contiennent des niveaux risqués d’arsenic

 

Ces états de fait sont à eux seuls, déjà dramatiques, mais si l'on en croit ce qui commence à être affirmé par certains chercheurs, l'avenir pourrait s'annoncer terrible :
Extrait :
19/01/2011 5:12 pm

"TOULOUSE (AFP) - Le réchauffement climatique aura une influence à l'échelle planétaire sur la pollution par des produits toxiques tels que le mercure, révèle une étude franco-américaine sur l'évolution de ce métal lourd dans les eaux de l'océan Arctique avec la fonte de la banquise.

En étudiant le processus de photochimie dans l'Arctique,"nous avons trouvé que lorsque la banquise fond, le soleil a plus d'action sur l'eau et détoxique l'océan en détruisant des molécules contenant du mercure", a affirmé dans un entretien avec l'AFP Jeroen Sonke, chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et à l'université Paul Sabatier de Toulouse.

Selon lui, "par rapport à maintenant, ce processus supprimerait 10% de plus du mercure contenu dans les eaux de l'Arctique si la banquise disparaissait".

Dans cette étude, menée avec une équipe de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), "nous n'avons étudié qu'un seul phénomène, mais le changement climatique va intervenir dans d'autres processus écologiques, chimiques", a encore estimé Jeroen Sonke."
Il se pourrait bien que des choses terrifiantes se mettent en branle au fil du temps, avec des conséquences incontrôlables, si nous pensions dominer la nature, il va falloir voir à réviser notre imbécile prétention !.  
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article