Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marée noire, des bacteries à la rescousse !?

Je me souviens qu'une telle possibilitée avait été évoquée , Il en était d'ailleurs fait part dans certaines infos que j'avais relayé dans cet article :

BP, non non c'est pas fini !, recherche pétrole désepérément.

 

Voici donc que les bactéries des fond marins refont parler d'elles !

http://www.zegreenweb.com/sinformer/nature-voyage/les-bacteries-mangeuses-de-petrole-pourraient-endiguer-la-maree-noire,15594

Extrait :

"La nature pourrait bien venir en aide à BP pour limiter l’impact environnemental de la marée noire du golfe du Mexique. Des scientifiques ont en effet découvert une bactérie qui se nourrit de pétrole sans pour autant épuiser l’oxygène dans l’eau.

Telle est la principale conclusion d’une étude publiée dans ScienceXpress – la version sur Internet de la célèbre revue scientifique Science – par une équipe d’une trentaine de chercheurs du Laboratoire national Lawrence Berkeley (Californie) dirigée par l’écologiste microbien Terry Hazen. « Cette découverte, qui fournit les premières données scientifiques de l’activité microbienne sur la dispersion d’un panache de pétrole dans les fonds marins, indique qu’il existe un grand potentiel de biodégradation naturelle d’hydrocarbures dans les grandes profondeurs océanes » explique ce scientifique.

Cette miraculeuse bactérie, qui partage beaucoup de caractéristiques avec l’ordre des océanospirillales, n’est pas originellement attirée par les hydrocarbures mais, comme le pense M. Hazen, elle s’est peut-être adaptée au fil du temps en fonction des modifications de son écosystème. Découverte à la fin du mois de mai à la suite de 200 prélèvements effectués sur 17 sites différents, elle semble préférer l’eau froide et pourrait donc se révéler utile pour avaler le pétrole qui traîne encore en masses imposantes dans les profondeurs du Golfe, même au-delà de 1 000 mètres de fond. « Cette recherche montre aussi que ces populations microbiennes psychrophiles –capables de vivre dans les profondeurs marines par des températures de -5 degrés Celsius– et les autres micro-organismes proches, jouent un rôle important dans le sort ultime et les conséquences environnementales des panaches de pétrole sous-marins dans le golfe du Mexique » précise M. Hazen."

 

Il convient je pense de rester très circonspect, en attendant que cette possibilitée ne soit corroborée, et que ceci ait-été constaté par d'autres témoins, mais si cela était possible, ce serait une bonne nouvelle.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article