Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lutte contre le réchauffement climatique, je me Doha d'en parler.

Je n'attend rien de ce qui va se passer à Doha, tout va être laissé en attente jusqu'à 2015, qui semble être maintenant la prochaine étape, d'ici là il y a fort à parier que les signes se seront encore amplifiés, je veux dire par là ceux du changement climatique, mais pas seulement, ceux également de la crise profonde économique, qui je le crains n'est plus seulement une 'crise', mais bien un nouvel état économique.

Il aurait fallu sauver le protocole de Kyoto, en lui adjoignant des engagements financiers contraignants, cela aurait été le minimum souhaitable, or on s'en est éloigné au contraire.

J'aimerais pouvoir espérer pour l'avenir de nos enfants que les projections du GIEC soient pessimiste, or au contraire de récents état des lieux tendent à prouver l'inverse :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/28/le-niveau-des-mers-augmente-plus-vite-que-l-onu-ne-le-prevoyait_1796770_3244.html

Extrait :

 

Le niveau des mers augmente beaucoup plus vite que ne le prévoyaient les projections des Nations unies, soulignent des chercheurs dans une étude rendue publique mercredi 28 novembre dans le cadre de la conférence de Doha sur le changement climatique.

Cette étude – qui compare les projections de l'ONU à ce qui est réellement survenu pour la période couvrant le début des années 1990 à 2011 – indique que la montée du niveau des mers entre les deux dates a été de 3,2 mm par an selon les données relevées par satellite, soit 60 % fois plus que les 2 mm par an anticipés par le Groupement d'experts intergouvernemental sur l'évolution duclimat (GIEC).

 

Ce signe là est d'une importance extrême, car ce mouvement là est probablement irréversible, et il est accompagné et ou interpénétré par d'autres changements d'une extrême gravité :

http://www.unep.org/NewsCentre/default.aspx?DocumentID=2698&ArticleID=9338&l=fr

Extrait :

Doha, le 27 novembre 2012 - On estime que le pergélisol qui couvre près d'un quart de l'hémisphère nord pourrait contenir jusqu'à 1,700 gigatonnes de dioxyde de carbone, soit le double de la quantité actuellement présente dans l'atmosphère. Selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), si la fonte des glaces se poursuit au rythme prévu par les modélisations du climat, la libération des gaz à effet deserre stockés dans les glaces du pergélisol amplifierait le réchauffement climatique de manière significative.

 

En outre, le rapport indique que la fonte du pergélisol pourrait modifier les écosystèmes de manière radicale et causer des dommages coûteux sur les infrastructures, principalement en raison de l'instabilité des sols rendus fragiles par le dégel.

« Policy Implications of Warming Permafrost » (« Les implications politiques de réchauffement du pergélisol » en français) cherche à mettre en évidence les dangers potentiels provenant du dégel du pergélisol. En effet, ces dangers n'ont, jusqu'à présent, pas été inclus dans les projections et les modélisations du climat. Les informations scientifiques concernant les impacts potentiels de ce phénomène commencent à peine à s'imposer à la une des médias traditionnels, et comme il s'agit d'une « question émergente », à ce jour elle n'a pas forcément été prise en compte dans les modélisations du changement climatique.

Le rapport recommande au GIEC de mener une évaluation spéciale sur le pergélisol. Il recommande également la création de réseaux de surveillance et de plans nationaux d'adaptation. Ces étapes sont indispensables pour faire face aux impacts potentiels de cette source importante d'émissions de gaz à effet de serre (GES) qui pourrait rapidement devenir un facteur majeur du réchauffement climatique.

 

Face à cela voilà donc la réponse faite par les instances politiques qui sont sensés gouverner le Monde, je vous laisse lire vous même :

a look

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/27/climat-ouverture-des-negociations-a-doha_1796444_3244.html

 

http://www.liberation.fr/terre/2012/11/26/rechauffement-climatique-vers-un-doha-d-honneur_863226

Je ne peux ici ne pas affirmer que je suis conscient de la difficulté de concilier les contradictions entre les pays du Nord et ceux du Sud, mais pas pour défendre le positionnement selon moi inexcusable des pays du Nord, mais bien au contraire pour le condamner, je comprend que les pays en voie de développement soient réticent à restreindre leurs marches vers une vie qu'on leur à vanté, quand nous leurs dressons devant les yeux un attentisme destructeur, pour ne pas dire assassin, le réchauffement climatique, c'est d'abord nous c'est nous qui avons commencé, qui avons donné la tendance, orienté la vision commerciale du Monde, l'exemplarité c'est nous qui la devons.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article