Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les zones humides disparaissent, leurs bénéfices sont pourtant incalculables.

On dit souvent que les forêts primaires sont le poumon de la planète, j'oserais une autre image en disant même si cela n'engage que moi, que les zones humides sont en quelque sorte les reins de la planète, elles servent de système de filtration et d"épuration de nos eaux de surfaces, celles ci s'infiltrent ensuite vers les nappes phréatiques.

Seulement nos modes de vies ignorent ces pourtant simples vérités, nous avons oublié tout ce que nous devons à la nature, nous avons perdu conscience de ce quelle nous rend comme services invisibles, incommensurables, les interactions qui résultent des zones humides sont irremplaçables :

a look

http://www.actu-environnement.com/ae/news/zones-humides-cri-alerte-specialistes-16846.php4#xtor=ES-6

Extrait :

Qu'elles soient issues du ministère de l'écologie français ou du Pnue, les études sur les zones humides concordent et alertent sur l'urgence de la situation. Au niveau mondial, près de la moitié de leur superficie aurait déjà disparu.

 

Drainage, urbanisation, évènements climatiques exceptionnels et prolifération d'espèces envahissantes : les zones humides sont soumises à rudes épreuves. En France, 48% d'entre elles se dégradent, 42% restent stables et seulement 11% s'améliorent depuis 2000, selon une enquête nationale " à dire d'experts " du ministère en charge de l'Écologie .

Entre avril et juin 2011, 200 spécialistes de différents organismes (établissements publics, collectivités territoriales, associations) ont renseigné des questionnaires portant sur 152 sites (dont 23 en outre-mer). Cette démarche s'inscrit dans le Plan national d'action en faveur des zones humides.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article