Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les pollutions d'ici mettent en danger bien au delà !

Il n'y a rien de nos actions qui n'aient d'incidences que locale, alors bien sur tout est relatif, mais on ne peut plus nier que les pollutions atmosphériques, celles qui contaminent les eaux, celles qui sont introduitent dans les aliments, etc se répandent par delà les frontières, et c'est bien de cette responsabilité dont il est question là.

http://www.romandie.com/news/n/_La_Micronesie_denonce_les_effets_dans_le_Pacifique_d_une_centrale_tcheque260520110805.asp

Extrait :

WELLINGTON - La Micronésie, Etat du Pacifique, a saisi la justice pour obtenir une étude d'impact d'un projet d'extension d'une centrale thermique en République tchèque, redoutant des conséquences dramatiques dans le Pacifique de ses émissions de gaz à effet de serre.

Greenpeace a indiqué jeudi que c'était la première fois au monde qu'un pays, dont la survie est directement menacée par les changements climatiques, s'attaquait à un projet de développement situé à l'autre bout de la planète. 

Maketo Robert, procureur-général de Micronésie - archipel composé de plus de 600 îles dont beaucoup culminent à moins d'un mètre au-dessus du niveau de la mer - a expliqué que son pays risquait d'être un jour submergé, si le réchauffement de la planète continuait au même rythme. 

Cette démarche devant la justice montre que les pays les plus exposés au changement de climat ont désormais l'appui des lois internationales pour peser plus efficacement sur les choix énergétiques, a-t-il indiqué dans un communiqué. 

 La responsabilité des pays du Nord va bien au delà de ce qu'elle veut bien reconnaître et envisager à ce jour, qu'est ce que j'aimerais que ce type d'action fasse effet boule de neige, et surtout aboutisse, afin qu'on en arrive à une prise en compte vraiment globale de nos nuisances, et de notre emprise néfaste sur la planète. 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article