Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les petites histoires qui illustrent les grands maux !.

Il est des combats pour lesquels les dés sont pipés,des adversaires en lices aux forces disproportionnées, le pot de terre contre le pot de fer, mais souvenons nous, il y a parfois des défauts dans les plus solides cuirasses, des portes dérobés dans les meilleurs pare-feu, des David contre des Goliath !.

Cette fois-ci, il semble que pour cette bataille, la victoire soit allé aux géants industriels face à un syndicat régional dont un homme est le fer de lance, mais qui sait, qui sait si la prochaine bataille rendra le même verdict ?.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/insecticides-gilles-lanio-l-abeille-du-coche-28-01-2011-1188914.php

Extraits :

Il pique au vif, revient sans cesse à la charge et il y en a que ça énerve. GillesLanio a cela en commun avec les abeilles qu'il élève. Quand on y touche, il devient à lui tout seul un essaim en colère. Ce quinquagénaire têtu vit à Kervignac où il s'occupe de quelques ruches qui ont souffert ces dernières années. Dans le champ voisin, un agriculteur, aidé du colosse agricole local, la Cecab, a décidé de semer, en avril dernier, du maïs enrobé de Cruiser. Cet insecticide, tout frais sorti des laboratoires de la multinationale suisse Syngenta, est dénoncé par l'immense majorité des apiculteurs comme très toxique pour les abeilles. Qualifié de «dangereux» pour elles par la notice d'emploi du fabricant, il est autorisé «provisoirement» en France depuis 2008, alors que l'Allemagne et l'Italie l'interdisent. 

Lanio contre les géants 

D'un côté, deux géants économiques: la Cecab, 1,6milliard d'euros de chiffre d'affaires et Syngenta, plus de six milliards de dollars. De l'autre, GillesLanio, qui raconte comment des colonies sont mortes ou l'ont échappé belle dans les jours qui ont suivi le semis... «Le problème, c'est que je n'ai pas de preuves, que des soupçons. Il est très dur de faire reconnaître une mortalité». (...)
Contacté, Arnault Gatignon, directeur de l'agrodistribution du groupe, explique, non sans énervement, que le Cruiser est utilisé «de façon très marginale, en fonction des risques de la parcelle vis-à-vis des insectes. C'est un usage qui est totalement raisonné. On peut faire confiance à l'État pour autoriser ou non ces produits». «On travaille beaucoup mais regardez les moyens qu'on a», déplore un fonctionnaire spécialisé au niveau national, qui dit avoir l'interdiction de communiquer sous peine de finir au placard. À Rennes, le directeur régional de l'agriculture et de l'alimentation reconnaît la difficulté de faire des contrôles au moment du semis. «Quant aux enquêtes menées sur les quelques mortalités d'abeilles signalées ces deux dernières années, les analyses étaient négatives concernant le Cruiser», assure LouisBiannic. En attendant, à Kervignac, la récolte du maïs est faite depuis longtemps. Pour faire son miel, Gilles Lanio attendra.

de Gilles Lanio se sont progressivement dépeuplées ces dernières années. «Celles que j'ai ailleurs, en zone Natura 2000, se portent très bien!». Photo François Destoc
Les ruches de Gilles Lanio se sont progressivement dépeuplées ces dernières années. «Celles que j'ai ailleurs, en zone Natura 2000, se portent très bien!». Photo François Destoc

Les ruches de Gilles Lanio se sont progressivement dépeuplées ces dernières années. «Celles que j'ai ailleurs, en zone Natura 2000, se portent très bien!». Photo François Destoc

Les ruches de Gilles Lanio se sont progressivement dépeuplées ces dernières années. «Celles que j'ai ailleurs, en zone Natura 2000, se portent très bien!». Photo François Destoc

Encourageons et soutenons ce genre de combat !.


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article