Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les océans trouvent un défenseur en Ban Ki-moon

Sa voix a plus de chance d'être entendu que nombre d'autres voix pourtant célèbres.

Malgré cela, il est tout de même évident qu'elle ne suffira pas !

Sa seule voix n'aura pas à elle seule l'ampleur, la force de persuasion, le pouvoir de conviction suffisant pour faire changer les mentalités des décisionnaires actuels, emprisonnés qu'ils sont dans leur vision économique du monde.

Cette voix il va falloir que nous la portions, que nous la relayons, que nous la sublimions, que nous la multiplions, nous allons devoir unir nos voix à la sienne, pour que nulle part elle ne soit pas entendu, comprise, acceptée.

Nous avons déjà tant abimé la terre, que plusieurs point de non retour sont déjà atteint, ou prochent de l'être, parmi ceux là, l'acidification des océans, est d'une importance majeure, au même titre que son réchauffement, liés l'un et l'autre aux activités humaines, qui surexploitent et surconsomment notre terre.

Les fragiles équilibres climatiques, géophysiques et environnementaux vont être les premiers à en pâtir, mais les conséquences de ces changements vont affecter, et cela commence déjà, les être humains, nos vies, celle de nos enfants, vont être rendu bien plus difficiles.

Nous serons sans doute la première génération qui va laisser à ses enfant des conditions de vie moins enviables que celle des ses parents, sommes-nous bien conscient de cela ?

Sommes nous bien conscient que des millions d'enfants, de femmes et d'hommes souffrent déjà de ces évolutions négatives du climat et des conditions de vie ?

Entendez cette voix :

http://www.20minutes.fr/monde/984859-ban-ki-moon-annonce-initiative-protection-oceans

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a lancé dimanche un appel à la communauté internationale pour sauver les océans en annonçant une initiative contre la pollution, la surpêche et la montée des eaux qui menace des centaines de millions de personnes.

Cette initiative, baptisée «Oceans Compact», est censée rendre plus efficace, au sein de l'ONU, la coordination des efforts entrepris pour préserver les océans dans un «état précaire», a expliqué Ban Ki-moon.

«Nos océans se réchauffent et s'étendent», a-t-il déclaré dans un discours prononcé à Yeosu, dans le sud de la Corée du Sud, lors d'une conférence marquant le 30e anniversaire de l'ouverture à signature de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

«Nous risquons des changements irrévocables dans des processus que nous comprenons à peine, comme les grands courants qui affectent la météorologie. L'acidification des océans détruit la base de la vie océanique; et la montée des océans menace de redessiner la carte du monde aux dépens de centaines de millions de personnes parmi les plus vulnérables de la planète», a-t-il prévenu.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article