Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les normes ça commence à bien faire ! Principe de précaution et de protection trop contraignant ?

Lorsque le Président de la République à annoncé qu'il entendait faire simplifier pour permettre à plus de projets en tout genre de voir le jour, j'ai tout de suite compris que la machine allait s'emballer.

Je veux bien croire que l'empilement des certaines normes et règles sont, peut-être, parfois superflues, parfois contradictoires, parfois excessives, en ajoutant qu'à vouloir trop simplifier on engendre le risque inverse.

Avant d'aller plus loin, je voudrais juste pour celle et ceux qui passeraient par là et qui ne seraient peut-être pas encore bien conscient de la situation actuelle, cette situation que ce nouveau rapport qualifie de bloquée à cause d'un trop grand nombre de normes, lois, et règles, cette situation n'a pas empêché, ni les pollutions en tout genres, ni les dégradations sanitaires en constante augmentation, ni les altérations continus de la qualité de notre alimentation, etc etc...

Voilà donc un nouveau rapport, je note d'ailleurs au passage que je constate que de plus en plus de rapports et travaux sont confiés à des binomes un UMP un PS, allez savoir pourquoi ? 

Je pourrais m'étendre sur un tas de considérations, je vais juste relever deux affirmations tirées de l'article suivant que je vous invite à consulter :  

 

L'environnement au cœur de l'inflation normative dénoncée par le rapport Lambert-Boulard  

 

et en soulever deux question/reflexions, auxquelles j'espère que certains réfléchirons :

Premierement à l'affirmation suivante :

Le rapport préconise également l'abrogation pure et simple d'un certain nombre de normes. Parmi celles-ciles textes d'application de la loi du 12 juillet 2010 qui imposent de surveiller la qualité de l'air intérieurdans certains établissements du public comme les écoles ou les centres… aérés. L'alternative de bon sens selon les auteurs ? Aérer régulièrement les locaux en ouvrant les fenêtres.

Les taux de polluants divers et variés, sont maintenant connus pour être largement supérieurs à l'intérieur des bâtiments, et qu'il ne faut pas oublier qu'ouvrir une fenêtre, permet également à d'autres polluants d'entrer dans la mesure ou l'air ambiant externe est lui même souvent pollué au delà de ce qui est déjà acceptable sanitairement.

Deuxièmement :

 "Pour maîtriser toutes ces règles, il faut au moins sortir d'une école nationale de chimie", s'indignent les deux auteurs qui préconisent plutôt "des cahiers des charges établis avec les professionnels, à partir de bonnes pratiques dégagées par eux".

Il est vrai que les professionnels nous ont démontrés, au combien, à quel point ils étaient enclins aux bonnes pratiques, y'a qu'à constater les particules fines, les pesticides, bisphénol et phtalates, radionucléides, amiante, antibiotiques dans les aliments et viandes, vaccins plus dangereux que la maladie elle même, ondes en tout genre, ogm, etc etc ...

Nous avons donc là la haute estime, que ces deux rapporteurs portent à leurs concitoyens et à leur environnement, c'est juste honteux !

Messieurs vous devriez avoir honte !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article