Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les études se suivent et ne se ressemblent pas !

Sur quoi fonder ses opinions, ses pseudo-certitudes ?

Tout est dit, et son contraire, et chaque point de vue a ses experts, ses sources de confirmations.

Il y a peu, alors que tout semblait établir que la perte de biodiversité allait entraîner l'extinction d'un nombres d'espèces dramatiquement considérable :

http://www.uicn.fr/La-Liste-Rouge-des-especes.html

Une forme de consensus s'était installé en terme de chiffrage de ces extinctions, que certain relativisait :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/taux-dextinction-des-especes-comment-le-mesurer_25715/

Mais voilà récemment une étude vient tout bousculer :

http://www.sciencesetavenir.fr/depeche/nature-environnement/20110518.AFP1889/la-disparition-des-especes-serait-moins-grave-que-redoute-affirme-une-etude.html

Alors si elle est moins rapide que prévu jusque là, tant mieux, elle est de toute façon beaucoup trop influencée par les impacts de l'activité consumériste de l'humain.

interrogation

 

 

Un autre sujet m'avait fait écrire un article que je met en lien au sujet de la hausse du niveaux des océans :

Au rythme actuel le niveau des océans pourrait avoir augmenté de 2 mètres en 2100, je vous dis pas la hauteur d'une vague de tsunami !  

Là aussi ces chiffres sont revu à la baisse maintenant :

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Le-niveau-de-la-mer-pourrait-monter-d-un-metre-d-ici-2100?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

Toujours est-il que nombre d'êtres vivants vont être impactés, et surtout que les équilibres climatiques connus jusqu'alors vont être différent.

boussole

 

 

En cherchant je pourrais certainement dresser une très longue liste de ces sujets qui m'intéressent, et pour lesquels je crains de me forger une opinion erroné, me vient à l'esprit cette récente étude au États-Unis, qui affirme, que si du méthane a bien été décelé, dans l'eau autour des forages de gaz de schiste, ce qui est en soit, et a lui seul est suffisant pour considérer, selon moi qu'il faille ne pas exploiter de la sorte, il est aussi affirmé, qu'aucun autres éléments polluants ou toxiques n'a été trouvé, qui pourraient être liés aux agents chimiques utilisées lors de la "fracturation hydraulique". Ceci bien sur contredit quelque peu les craintes que j'ai à ce sujet !

 

Qu'est-ce qui fait que je vais pencher d'un côté ou de l'autre, vais-je accepter de remettre en question, ou vais-je camper sur mon opinion pré-établie ?

balance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article