Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les agro-carburant de 1ère génération impacteraient le couche d'ozone.

J'ai posté nombre de billets sur les impacts négatifs des agrocarburants de 1ère génération, dont voici les deux derniers en dates afin de rappeler certains aspects très négatifs :

Agrocarburant en Europe, ralentissement quand il faudrait stopper la première génération.

Biocarburants, ruine pour les pauvres, spéculation pour les riches.

Une étude paru dans 'Nature Climate Change' expliquerait pourquoi et comment la manière d'exploiter les végétaux pour produire des agro-carburants de 1ère génération serait finalement impactante sur l'ozone, encore un méfait supplémentaire à ajouter à une liste déjà conséquente, et qui ne peut qu'encourager à, non pas réduire la part que l'Europe veut intégrer aux carburants d'origine fossile, mais stopper purement et simplement cette utilisation qui provoque bien plus de dégats qu'elle n'entraîne de réel bénéfice.

a look

http://www.actu-environnement.com/ae/news/production-agrocarburant-pollution-air-17478.php4

extrait :

Provoquant l'augmentation de taillis à court rotation, la production d'agrocarburants à partir de la biomasse ligneuse augmenterait la pollution atmosphérique : c'est l'une des conclusions d'une étude parue dans la revue scientifique Nature Climate Change, relayé par le quotidien "Le Monde" dans son édition du 8 janvier. Les scientifiques ont supposé que 72 millions d'hectares de cultures et de prairies traditionnelles seront transformés d'ici à 2020 en taillis à courte rotation afin de produire des quantités élevées de bioéthanol. Le problème ? Ces systèmes de culture émettent plus d'isoprène que les plantes traditionnelles. Or ce composé organique volatil, combiné avec d'autres polluants atmosphériques, produit de l'ozone.

Si agro-carburant, il faut qu'ils soient au pire de 2ème génération, qui elle même n'est pas sans poser question, car elle vient en concurence directe avec d'autres utilisations possibles des éléments qui sont nécessaire à sa production, et au mieux ceux de 3ème génération qui arrivent, retour sur un autre billet précédent :

Biocarburant, la troisième génération à l'essai.  

Les agro-carburants oui, mais pas à n'importe quel prix et pas avec des impacts aussi négatifs et paradoxaux. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article