Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les abeilles vont devoir encore compter, avec les pesticides,.....leurs morts !

Il semble maintenant établi et accepté par une grande majorité, le fait que la mortalité des abeilles, dont le taux ne cesse de progresser, est lié à une addition de plusieurs phénomènes.

Trois atteintes principales mais différentes, dont les origines ne sont pas liées et interconnectées, sont maintenant considérées comme sûre, les effets des 'néonocotinoïdes', la présence invasive des frelons asiatiques, et le parasitisme du varroa, mais d'autres causes ont également de l'influence.

Une annonce du Ministre de l'agriculture, me réjoui et m'exapère en même temps, le bon côté c'est qu'il démontre l'intérêt porté aux pollinisateurs, et de cela ont ne peut que ce réjouir, mais la bonne volonté ne suffit pas, encore faut-il prendre les mesures nécessaires et efficaces, or cette annonce me laisse pour le moins perplexe.

En effet commet imaginé attirer des vocations pour un métiers qui demande certainement une grande convictions, et un véritable don de soi, si on ne lutte pas d'abord pour contrer les causes d'une mortalité telle qu'elle pousse plutôt les apiculteurs à baisser les bras.

Comment attirer vers des formations, dont je me demande bien d'ailleurs par qui elles pourraient être assurées et encadrées, si ce phénomène mortifère n'est pas d'abord enrayé ?

L'argent ne fait pas tout, certes il en faudra mais cela ne suffira pas si on ne s'attaque aux causes et je crains qu'on soit mal partie dans ce sens, car les produits phytosanitaires sont trop employés, et pas seulement uniquement dans ce cadre là de la cause des abeilles, mais plus largement pour l'ensemble des écosystèmes, et c'est bien cela qu'il faudrait réformer en profondeur, l'impact de l'agriculture intensive sur l'environnement général.

Il faut refavoriser plus de diversité dans les cultures, et réduire les intrants de toutes sortes, qui au delà de l'impact qu'ils ont, aussi, sur les abeilles, appauvrissent l'ensemble de la chaîne écologique, dont l'équilibre fragile, est nécessaire au bon épanouissement des différents éléments de ce qui compose le milieu dans lequel l'écosystème favorable aux pollinisateurs sera réinstaurer.

a look

http://www.france24.com/fr/20130208-plan-daide-apiculteurs-mais-nouvelle-interdiction-pesticide

Extrait :

AFP - Le gouvernement a lancé vendredi un plan sur trois ans pour redynamiser l'apiculture française ne prévoyant aucune nouvelle interdiction de pesticide, au grand dam des apiculteurs qui estiment que "sans abeille, pas de miel".

C'est chez un couple d'apiculteurs de son fief de la Sarthe que le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a dévoilé les grandes lignes de ce "plan pour le développement durable de l'apiculture" destiné à "faire de la France l'un des grands pays apicoles de l'Union européenne".

Son constat: la filière manque cruellement de bras et d'ailes puisque plus de 50% du miel consommé en France est importé. Et elle n'est pas suffisamment structurée: plus de 90% des apiculteurs ont moins de 30 ruches et seuls 1.600 (4%) sont "professionnels".

Pour y remédier, le ministre veut créer une spécialité "apiculture" dans les BAC pro et BTS. L'objectif: 200 à 300 installations par an, a-t-il détaillé.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article