Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les abeilles sont nos alliés, le cruiser est un de leurs ennemis.

Que faudra-t'il donc pour raisonner certains de nos dirigeants ?.

Alors que les Députés Européens, et le Parlement Européen demandent des actions pour renforcer la sauvegarde des pollinisateurs, le Ministère de l'Agriculture Française renouvelle pour un an l'Autorisation de l'utilisation de l'insecticide "Cruiser" fabriqué par le groupe Suisse Syngenta.

Dans quel monde vivent-ils, croient-ils que les fruits naissent dans des barquettes préemballées ?.

Les suspicions sur l'extrême dangerosité de cet insecticide, et son action probable dans le cocktail de causes qui interviennent dans la disparition des abeilles devrait faire prévaloir le principe de précaution, d'autant plus que cela serait en total accord avec les engagements pris en terme de baisse dans l'utilisation des produits Phytosanitaires.

Deux raisons valent mieux qu'une n'est-ce pas !, eh bien non, pas pour eux !.

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Abeilles-le-ministere-de-l-Agriculture-renouvelle-l-autorisation-du-Cruiser?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

Extrait :

 

Des apiculteurs manifestent pour demander l'interdiction du Cruiser, en février 2008 à Paris © AFP/Archives Bertrand Guay

Abeilles: le ministère de l'Agriculture renouvelle l'autorisation du Cruiser

09/12/2010 9:36 am

 

PARIS (AFP) - Le ministère de l'Agriculture a annoncé mercredi le renouvellement pour un an de l'autorisation de l'insecticide Cruiser, dont le retrait est réclamé par les apiculteurs et les associations de défense de l'environnement, en raison des conséquences sur les abeilles.

Le ministre de l'Agriculture a annoncé parallèlement dans un communiqué que l'usage des "semences enrobées" --c'est le cas notamment des semences de maïs qui sont "enrobées" de Cruiser-- serait désormais pris en compte à partir de 2011 dans le plan Ecophyto 2018.

Ce programme vise à réduire l'utilisation de pesticides de 50% dans un délai de 10 ans (2018) "si possible".

Le ministère de l'Agriculture a aussi déclaré que le projet de loi de finances rectificative pour 2010, en discussion au Parlement, prévoyait d'élargir aux semences enrobées la redevance "pour pollutions diffuses" (art. L. 213-10-8 du Code de l'environnement).

 



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article