Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le principe du pollueur / payeur doit devenir un fondement de notre société.

L'article qui va illustrer ma réflexion prouve les lacunes incompréhensibles et inqualifiables, qui permettent aux industriels d'abandonner purement et simplement leurs déchets.

J'en ai parlé déjà sur ce blog car ce sujet me tient à coeur tant je trouve cela insupportable, de constater si souvent que d'anciens batiments ou dépots industriels sont laissés là à pourrir sur place, avec quoi dedant ?

Combien de monticules d'immondices jallonent nos campagnes, certes les particuliers que nous sommes ont participés très étroitement à cette situation, car pendant des décennies nous nous sommes désinterressés totalement du lendemain : "après nous le déluge" n'avons nous pas coutume d'entendre !

Combien de polluants divers et variés sont en train, au fil du temps, de s'infiltrer dans le sol, de s'évaporer dans l'air, de se diluer dans les eaux souterraines ?

L'Etat prend enfin cet état de fait au sérieux et commence à agir en légiférant, j'espère que ce n'est qu'un début, car les décrets à paraîtrent, ne concerneront pour le moment encore que les sites classés ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement). 

 Pour info : a look

http://fr.wikipedia.org/wiki/Installation_class%C3%A9e_pour_la_protection_de_l'environnement 

 

Voici l'article :

http://www.novethic.fr/novethic/ecologie,environnement,dechets,les_producteurs_dechets_mis_face_leurs_responsabilites,135291.jsp

Extrait :

Bientôt des garanties financières ?

En attendant, une réponse d’urgence devrait demain voir le jour, grâce aux projets de décret et d’arrêtés que prépare le gouvernement sur les garanties financières pour les ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement). Ces textes, ouverts à la consultation jusqu’au 16 septembre, déclinent la loi du 30 juillet 2003 prévoyant un possible appel à l’Etat pour débloquer des fonds en cas de défaillance de l’entreprise. « La société attend de nous que nous rappelions au producteur de déchet toute sa responsabilité. C’est ce que nous allons faire, même s’il n’est pas toujours le seul responsable » précise Laurent Michel, responsable de la DGPR (Direction générale de la prévention des risques) au Ministère de l’Ecologie. « Ce texte sera un vrai progrès car sinon, tous les acteurs se renvoient la balle » estime Pénélope Vincent-Sweet. La pilote du réseau prévention et gestion des déchets à FNE (France Nature Environnement) précise toutefois qu’il faut compléter le dispositif par une surveillance accrue sur le terrain. Selon elle, un contrôle intervient au mieux tous les deux ans (installation classée Seveso) et le plus souvent tous les dix ans…

J'espère donc que ne n'est que le premier pas sur ce début de chemin qui verrait en finalité l'obligation légale pour tous les industriels de garantir financièrement les remises en états et dépollutions de tous leurs sites, quelque soit la situation, dépot de bilan, cessation d'activité, ou transfert d'activité sur un autre site etc.

L' Etat c'est à dire la communauté, ne devrait en aucune manière être dans l'obligation de se substituer aux manquements de l'industrie qui de fait, et pour le moment souvent en toute impunité, se débarrasse de ces coûts. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article