Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le maïs Bt, surtout favorable : aux semenciers, et à ceux qui n'en sème pas !

Depuis plusieurs jours un article paru dans le magasine "Science" fait couler beaucoup d'encre, voici quelques pistes de reflexions :

http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/nature-environnement/20101008.OBS1014/les-benefices-partages-du-mais-ogm.html

Extrait :

"Aux États-Unis, le maïs transgénique rapporte de l’argent aux agriculteurs qui le cultivent mais aussi à leurs voisins qui font pousser du maïs conventionnel, selon une étude publiée aujourd’hui dans la revue Science. En retour, ceux qui plantent du maïs Bt bénéficient du maintien de champs non transgéniques, car ils retardent l’apparition des résistances chez les insectes ravageurs, précisent les chercheurs.

Moins de ravageurs

L’équipe coordonnée par William Hutchison (University of Minnesota) a chiffré à grande échelle les retombées financières de la culture du maïs Bt, résistant à la pyrale (Ostrinia nubilalis), introduit en 1996 aux États-Unis. Dans les Etats où cette culture est la plus répandue, dans l’Illinois, le Minnesota et le Wisconsin, les gains se montent à 3,2 milliards de dollars pour l’ensemble des cultivateurs de maïs : 2,4 milliards allant donc aux agriculteurs conventionnels. Bilan similaire dans l’Iowa et le Nebraska, avec un bénéfice global estimé à 3,6 milliards de dollars, dont 1,9 milliard pour les cultivateurs de maïs non OGM.

En effet, la culture du maïs Bt –qui produit une protéine toxique pour la pyrale- a permis de réduire cette population de lépidoptères ravageurs de 28 à 73% selon les régions entre 1996 et 2009, ont mesuré les chercheurs. Les femelles pondant leurs œufs indifféremment dans les champs OGM ou non, une partie des larves est éliminée dans les champs de maïs Bt. Les cultures conventionnelles voisines bénéficient de  cette diminution de la pyrale".

http://www.infogm.org/spip.php?article4564

Extrait :

"En résumé, le rapport scientifique publié conclut donc que le maïs Bt a permis de diminuer les populations d’un parasite, tout en reconnaissant que « beaucoup d’autres facteurs » conduisent également à des diminutions ; que des bénéfices économiques ont pu être simulés (!) bien que sans avoir pu simuler la densité de population du parasite sans maïs Bt (donc sans point de comparaison qui permet de caractériser des bénéfices) et que les principaux « bénéficiaires » ne sont pas les agriculteurs ayant cultivé le maïs transgénique mais ceux ayant cultivé du maïs conventionnel. Une étude dont la qualité scientifique semble discutable."

Une autre conséquence, connu, et naturellement inévitable, n'a pas encore été suffisamment étudiée :

En résumé, le rapport scientifique publié conclut donc que le maïs Bt a permis de diminuer les populations d’un parasite, tout en reconnaissant que « beaucoup d’autres facteurs » conduisent également à des diminutions ; que des bénéfices économiques ont pu être simulés (!) bien que sans avoir pu simuler la densité de population du parasite sans maïs Bt (donc sans point de comparaison qui permet de caractériser des bénéfices) et que les principaux « bénéficiaires » ne sont pas les agriculteurs ayant cultivé le maïs transgénique mais ceux ayant cultivé du maïs conventionnel. Une étude dont la qualité scientifique semble discutable.

 En résumé, le rapport scientifique publié conclut donc que le maïs Bt a permis de diminuer les populations d’un parasite, tout en reconnaissant que « beaucoup d’autres facteurs » conduisent également à des diminutions ; que des bénéfices économiques ont pu être simulés (!) bien que sans avoir pu simuler la densité de population du parasite sans maïs Bt (donc sans point de comparaison qui permet de caractériser des bénéfices) et que les principaux « bénéficiaires » ne sont pas les agriculteurs ayant cultivé le maïs transgénique mais ceux ayant cultivé du maïs conventionnel. Une étude dont la qualité scientifique semble discutable.

 http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/nature-environnement/20100928.OBS0495/ogm-le-mais-bt-laisse-des-traces-dans-les-rivieres.html

Extrait :

 AFPAFP

"Les plants de maïs transgéniques Bt produisent une substance toxique pour lutter contre les insectes, en particulier la pyrale, qui viennent se nourrir de leurs feuilles ou de leurs grains. Cette protéine insecticide -Cry1Ab- provient d’une bactérie (Bacillus thuringiensis ou Bt) dont le gène a été inséré dans le génome du maïs. Des chercheurs américains ont constaté que la protéine en question produite par les plantes se retrouve dans les cours d’eau avoisinant les champs de maïs (jusqu’à 500 mètres de distance).


L’équipe d’Emma Rosi-Marshall (Cary Institute of Ecosystem Studies, E-U) a réalisé des analyses dans 217 cours d’eau de l’Indiana, six mois après la récolte. 86% des échantillons contenaient des déchets de maïs et pour 23% des sites les chercheurs ont détecté la présence de la protéine insecticide Cry1Ab dans l’eau. La concentration moyenne était de 14..........Rosi-Marshall et ses collaborateurs, qui publient leur étude cette semaine dans les Proceedings of the National Academy of Sciences, concluent sur la nécessité de mener davantage d’étude pour savoir si les doses relevées sont toxiques pour d’autres organismes vivants et menacent l’écosystème des cours d’eau."

  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article