Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre espoir et inquiétudes !, la fondation "Bill & Mélinda Gates" soutient quoi au juste !?

Un article paru sur le site "cdurable.info", m'a interpellé, le thème abordé, m'a donné de l'espoir, puisqu'il parle d'une solution permettant de valoriser les déchets organiques, utilisable par les habitant de régions en manque de ressources diverses, enfin voyez plutôt :

http://www.cdurable.info/Des-unites-de-biogaz-pour-transformer-les-effluents-d-elevage-en-electricite-propre,2862.html

Extrait :

"Cette semaine Danielle Nierenberg nous écrit de Banjul en Gambie pour partager avec nous une innovation qui est en train de changer des déchets d’élevage en une source d’énergie pour la cuisson en Afrique sub saharienne plus propre et plus sûre.

De nombreuses organisations, comme Heifer International – le co-lauréat du World Food Prizecette année – et le Fonds International de Développement Agricole (IFAD), aident les agriculteurs à créer et installer des unités de biogaz qui transforment leurs effluents d’élevage en source d’électricité propre et efficiente, qui n’émet pas de toxines dangereuses.......Pour la moitié de la population mondiale, tous les repas dépend sur un feu ouvert qui est alimentée par le bois, le charbon, bouse de vache, et d’autres producteurs de combustibles de fumée. Ces feu de la cuisson intérieur consomment de grandes quantités de carburant et émettent du dioxyde de carbone et d’autres toxines dangereuses dans l’air, noircissant l’intérieur des habitations et conduisant à des maladies respiratoires, surtout chez les femmes et les enfants.

Cependant, le biogaz profite de ce qui est généralement considéré comme un déchet, fournissant une source de l’énergie plus propre et plus sûre. Les unités de production de biogaz utilisent du méthane du fumier pour produire l’électricité, le chaleur et l’engrais tout en émettant moins de fumée et de monoxyde de carbone que les autres sources de carburant. L’accès à une poêle efficace et propre permet non seulement de sauver les vies - l’inhalation de fumée est la cause de 1,5 million de décès par an – mais aussi réduit la quantité de temps que les femmes passent pour collecter le bois de chauffage. Les Nations unies pour le développement (PNUD) estime que ces temps est 10 heures par semaine pour le ménage en moyenne dans certaines zones rurales.........En Chine, l’IFAD a constaté que le biogaz a sauvé autant de temps des agriculteurs à ramasser du bois que la production agricole a augmenté. En Tanzanie, la Fondation pour le développement rural durable (SURUDE), avec un financement du PNUD, a constaté que chaque unité de production de biogaz utilisé dans leur etude a reduit la déforestation par 37 hectares par an. Et au Niger, sur une plus grande échelle, le méthane et le dioxyde de carbone produits par une station d’épuration est maintenant utilisé pour fournir plus de gaz à un prix abordable à 5400 familles par mois grâce à l’une des plus grandes installations de biogaz en Afrique."

Moi quand je lis cela, je suis positivement emballé, à moins que quelque chose ne m'échappe, à moins, qu'on vienne nous dire que le méthane ainsi obtenu génére en fait plus de gaz à effet de serre que la combustion du bois, ce qui est possible, dans ce cas, il faudrait améliorer encore la méthode, mais il me semble que la combustion de ce gaz, est au contraire ce qui peut arriver de mieux, à moins que je sois dans l'erreur, auquel cas, je vous serais reconnaissant de m'aider à comprendre.

Jusqu'à preuve du contraire, il me semble donc, avec mes maigres connaissances, que cette orientation, est plutôt positive, à bien des égard, et je suis donc plutôt enclin à l'encourager, seulement voilà, il y a autre chose, qui me rend perplexe, et dubitatif : est-ce que la "Fondation Bill & Mélinda Gates" influence ces recherches ou pas ?, à quel point est-elle investi, quand on sait que cette même fondation s'est engagé en faveur du développement des OGM, ils appellent cela "biotechnologie", et quand on lit de part et d'autre que cette même Fondation, serait également en cheville avec la "Fondation Rockefeller" pour d'autre types d'investissement, quand on sait l'énorme investissement fait pour un projet de protection des semences :

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5511

Extrait :

"Sur cette île oubliée de Dieu – Bill Gates investit des dizaines de ses millions avec la Fondation Rockefeller, Monsanto Corporation, Syngenta Foundation et le gouvernement de Norvège, entre autres, dans ce qui est appelé la « réserve de semences du jugement dernier ». Officiellement, le projet est appelé Svalbard Global Seed Vault (réserve mondiale de semences de Svalbard) sur l’île norvégienne de Spitsbergen, qui fait partie du groupe des îles de Svalbard.".

Tapez donc simplement "ogm bill gates" dans une barre de recherche "google", et voyez ce qu'il en ressort, j'en ai des frissons dans le dos !.

Alors quand je vous parle d'inquiétudes , c'est un euphémisme !.

La suite de l'article de "cdurable.info" nous amène à ceci :

"Nourrir la Planète : Evaluation des solutions durables pour l’environnement afin de réduire la faim dans le monde et la pauvreté en milieu rural

Un projet du Worldwatch Institute soutenu par la Fondation Bill & Melinda Gates

Le développement agricole arrive à un carrefour. Près d’un demi-siècle après la Révolution Verte – la première tentative systématique à grande échelle pour réduire la pauvreté et la faim dans le monde – une grande partie de la famille humaine souffre encore de la faim. Dans le même temps, les investissements dans le développement agricole par les gouvernements, les banques internationales et les fondations sont à leur plus bas niveau historique.

Ceci ne pouvait arriver à un plus mauvais moment. La complexité des forces démographiques, économiques et naturelles concourent à rendre plus difficile le défi pour réduire la faim. Ceux-ci incluent la hausse vertigineuse des prix du pétrole et des denrées alimentaires ainsi que le changement climatique et la persistance d’accords commerciaux injustes. Cependant, cette crise nous donne l’opportunité de recentrer l’attention de l’opinion publique sur les ressources alimentaires, l’agriculture et les zones rurales. De façon globale, il s’agit de redonner priorité à la sécurité alimentaire. Dans les prochaines années, les preneurs de décision et les donateurs vont à nouveau attribuer des fonds au développement agricole, ces derniers auront donc grand besoin d’être conseillés".

Le même institut, les mêmes investisseurs.........vers quel but !!!???.

       

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article