Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Commision Européenne, se ficherait pas mal des économies d'énergie !

C'est vraiment incroyable, alors que ce type de préoccupation devrait maintenant être tenu pour prioritaire, c'est d'ailleurs au niveau de l'Europe que les règles se veulent les plus contraignantes bien souvent, sauf, sauf quand je ne sais pour qu'elle raison, elle pourrait elle même transiger avec ses propres volontés affichées par ailleurs.

Je ne comprend décidemment rien à ses tractations, comment des industriels peuvent-ils tenter d'imposer des règles à ceux là mêmes qui sont censé être les régulateurs, cela me dépasse !

Les économies d'énergies vont être une des priorités des prochaines décénies, et voilà ce qu'il se passe, c'est déprimant :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/eco-conception-decodeur-europe-accord-volontaire-12034.php4#xtor=ES-6

Extrait :

"Ce serait la première fois que les exigences en matière d'éco-conception ne seraient pas définies par la législation européenne", expliquent les associations de consommateurs, ajoutant que cela "pourrait créer un précédent ouvrant la porte à l'autoréglementation en la matière."

Pas de possibilité d'éteindre le décodeur ?

Un accord volontaire qui pourrait être approuvé par la Commission, alors même que celle-ci identifie de nombreuses lacunes et le manque d'ambition en matière d'économie, précisent les organisations. Il semblerait que les fabricants envisagent, par exemple, d'exclure la possibilité d'éteindre les décodeurs. De même seuls les signataires de l'accord volontaire seraient le respecteraient, contrairement à la législation européenne qui s'impose à tous.

Les deux associations sont d'autant plus inquiètes que les décodeurs numériques complexes, qui combinent les fonctions de décodeur télé, d'enregistreur et d'accès internet, se généralisent dans les ménages et figurent parmi les appareils les plus énergivores.


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article