Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'énergie autrement, ça se mérite !.

Voici pour l'exemple un projet citoyen, hors des sentiers battus, pour nous aider à envisager, que d'autres méthodes sont possibles.

Pour la simplicité, et la rapidité, cette option, n'est certes pas la meilleures, mais la finalité, elle vaut qu'on salue l'entreprise !.

S'ils y arrivent, c'est bien la preuve, que c'est possible, j'espère que d'autres projets, nous encouragerons, à envisager un autre avenir.

http://www.bretagne-durable.info/ecomag/echos/%C3%A9oliennes-citoyennes-parcours-combattant

Extrait :

Les premières éoliennes 100% citoyennes de France ? Elles devraient enfin voir le jour en 2012 à Béganne, près de Redon. Mais bâtir soi-même des éoliennes s’apparente à un tumultueux chemin de croix. En bonne défricheuse, Éoliennes en Pays de Vilaine a essuyé les plâtres. Président de l’association jusqu’au mois dernier, Michel Leclercq revient sur une aventure longue (pour l’instant) de huit ans.

 

A partir de l'été 2012, les quatre éoliennes de Béganne produiront de quoi fournir de l'électricité à 8 000 foyers. © D.H
L’idée de départ

Un projet un peu fou, né en 2002 de l’imagination de Michel Leclercq, sculpteur, et son voisin, maraîcher bio. S’inspirant du modèle danois, « où 200 000 familles sont copropriétaires d’éoliennes », les deux habitants de Sainte-Anne-sur-Vilaine (35) ambitionnent de construire un parc éolien. « En finançant localement pour produire et consommer localement, précise Michel Leclercq. Le vent est une ressource locale, les investisseurs extérieurs ne doivent pas être les seuls à en tirer profit. » Au printemps 2003, l’association Éoliennes en Pays de Vilaine est créée pour porter le projet, avec une trentaine d’adhérents au départ. « On s'est appuyé sur le riche tissu associatif du pays de Redon. Les gens ne se disaient pas : “On cherche à placer notre argent.” C’est l’idée d’un vrai projet coopératif de territoire qui nous motivait. »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article