Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il n'y a pas que les trains qui déraillent !.

Il n'y a donc plus aucune retenu dans leur folie, comment peuvent-ils prendre tant de risque, si encore une solution finale était en vue, si encore au bout du voyage se trouvait le moyen d'en finir avec ces déchets dont on ne sait que faire !.

Mais non, ils vont et viennent juste pour tenter de nous faire croire qu'on s'en occupe, foutaise, tromperie, jusqu'au jours où le pire arrivera !.

http://www.hns-info.net/spip.php?article28279

Extrait :

Trois jours seulement après le passage d’un convoi de déchets radioactifs belges, les populations européennes sont à nouveau exposées au risque nucléaire par Areva et leurs gouvernements.

 

Ce dimanche 6 février, un train transportant un container de combustible usé italien hautement radioactif, issu du réacteur à eau bouillante de Garigliano, quittera le site de stockage d’Avogadro (Piémont) pour rejoindre le terminal ferroviaire de Valognes (Manche). En France, il traversera la Savoie, l’Ain, la Saône-et-Loire, la Côte-d’Or, l’Yonne, la Seine-et-Marne, l’Essone, le Val-de-Marne, les Yvelines, l’Eure, le Calvados et la Manche. En région parisienne, il empruntera les voies du RER. Ces déchets seront ensuite acheminés par la route à l’usine AREVA de La Hague pour y être - selon le terme employé par AREVA - "traités", puis repartiront à une date indéterminée en Italie, où aucune solution n’existe pour les accueillir. [2]

 

Non seulement le traitement à l’usine de La Hague ne diminue pas la radioactivité des déchets mais il augmente leur volume. Ainsi ce transport de déchets très radioactifs est insensé : il expose les populations sans autre motif que de faire tourner l’usine d’Areva à La Hague. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article