Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au rythme actuel le niveau des océans pourrait avoir augmenté de 2 mètres en 2100, je vous dis pas la hauteur d'une vague de tsunami !

Au japon, certaines zones avaient été protégées pour affronter des vagues de 10 mètres, parce que les projections scientifiques, n'avaient jamais envisagé qu'un tsunami puisse générer de vagues plus hautes, sauf que le récent tsunami, a généré une vague de 20 mètres, 100% d'erreur, c'est pas rien n'est-ce pas !

Le japon est le pays le mieux préparé à affronter ce type de catastrophe !!!

Le rapport du "Giec", dont les résultats ont souvent été taxé pour le moins de valeur haute des risques, quand ils n'ont pas été qualifiés de catastrophisme,  a tout de même été pris comme référence, mais de ces conclusions, ont a établie un cahier des charges et un calendrier qui si ce rapport est bien exact, ne suffirait pas à enrayer les désastres annoncés, et après avoir minimisé les objectifs à atteindre, on réduit maintenant les moyens pour les atteindrent, à ce rythme là, ont risque fort d'avoir un certain retard sur le scénario.

Si déjà cette hypothèse se vérifie, il va y avoir du grabuge, mais que dire si comme le soupçonne cette nouvelle étude, les projections du "Giec", étaient en fait inexactes, car trop faibles !

http://www.liberation.fr/terre/01012324782-la-course-de-fonte-des-calottes-polaires

Extrait : 

Une nouvelle étude (1) montre que la fonte des calottes polaires, d’immenses réserves de glace au-dessus de l’Antarctique et du Groenland, s’accélère depuis vingt ans. Si ce phénomène se poursuit au long du siècle, il pourrait faire monter le niveau des océans bien au-delà des prévisions du dernier rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) publié en 2007.

Publiée dans la revue Geophysical Research Letters (GRL), cette étude est signée de cinq scientifiques, parmi les meilleurs spécialistes du sujet, dont Eric Rignot et Isabella Velicogna (University of California et Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, à Pasadena, Californie). Elle apporte des mesures et des calculs d’une précision nouvelle sur l’évolution des calottes polaires durant les vingt dernières années.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article