Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Golfe du Mexique, l'après marée noire aux conséquences encore mal connus.

Petit retour sur ce qui fût un brûlant sujet d'actualité environnementale, depuis il y a eu une autre catastrophe sur le devant de la scène, dont on entend plus beaucoup parler déjà malgré les risques encore existant qui sont d'une extrême dangerosité, je veux bien sûr parler de fukushima.

Le temps passe et avec, l'oubli, qui s'installe enfin l'oubli des médias, affairés qu'ils sont à trouver du nouveau sans cesse, toujours plus, toujours être les premiers, la course à l'audience, et si l'audience grimpe en flèche au cours de l'actualité urgente d'un drame en cours, l'intérêt baisse vite sur le long terme, alors il faut passer à autre chose, sauf que la vérité, c'est que les conséquences à longs termes, sont parfois bien plus importantes que l'évènement en lui même.

Le puit Macondo est bouché, première question, le bouchon tiendre-t'il ?

Un seisme et puis !! Boom sait-on jamais !

Toute cette quantité de pétrole qui n'a jamais véritablement été retrouvée, en partie ingurgitée par des bactéries, oui possible, en partie "évaporée" (mais alors elle sont dans l'air ambient !), hum je veux bien, mais pas tout, loin sans faut.

Les conséquences sont donc encore mal connus, et c'est ce qu'on nous rappele là :

http://www.20minutes.fr/article/1002066/consequences-maree-noire-louisiane-les-resultats-etudes-inaccessibles

Extrait :

Que sait-on des impacts sur l’écosystème?

Les Etats-Unis n’ont pas signé le schéma international d’indemnisation des dommages de pollution, ils ont leur propre système d’évaluation des dommages aux ressources naturelles. Dans le cadre du processus contentieux amiableentre les pollueurs et l’Etat américain, un certain nombre de groupes de travail se sont mis en place sur tous les thèmes: la végétation aquatique, les huitres, le littoral, les usages humains,… Ces études s’appuient sur une quantité gigantesque d’échantillons d’eau, de tissus biologiques, de sédiments marins. Le problème, c’est que tous les résultats sont inaccessibles car on est encore dans la procédure contentieuse.

Quand pourra-t-on avoir accès aux résultats?

Nous avons quelques résultats, quelques publications, des contacts avec les organismes de recherche ou les compagnies pétrolières, mais ce n’est rien par rapport à ce qu’on peut attendre étant donné la quantité d’échantillons étudiés. On n’aura accès aux résultats que quand les parties intéressées et les pollueurs se seront entendus sur les montants d’indemnisation.

Que sait-on pour le moment?

Une partie du rejet s’est vaporisée en microgouttelettes entre 1.100 et 1.200m de fond et les bactéries qui vivent là se sont mises au travail tout de suite. On sait que ce processus s’est mis en route rapidement. On a également relevé des traces d’hydrocarbures sur des populations coralliennes à 11km du puits. Tout cela reste très partiel et ponctuel. Pour connaître les impacts à moyen et long terme, il faudra cinq à dix ans.

Et tous ces disperçants utilisés, ceux là me font vraiment craindre d'abominables effets sur l'écosystème, et la chaîne alimentaire, je crois que c'est là l'un des aspects le plus dangereusement minimisé jusqu'à présent, en tout cas par les médias traditionnels.

Je pense à tous ces habitants du golf, qui eux doivent être et seront témoins des suites réelles, j'aimerais avoir de leurs nouvelles, pas vous ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article