Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gaz de schiste :'Le débat environnemental ne doit pas être paralysant' et celui de la santé alors ?

Il n'y a qu'a faire fi des problèmes environnementaux, comme ça il n'y a plus de problème !

Forcement vu comme ça ça va être facile de statuer que l'exploitation est possible si on minimise et évince les impacts environnementaux sauf que même comme ca, c'est vite oublier les impacts sanitaires qui vont de paire avec les atteintes à l'environnement, pollutions des eaux, pollution de l'air ne sont pas sans effets sur la santé à moyen et long termes surtout, mais ça c'est à moyen et long terme, c'est à dire après qu'il ne soit trop tard !

http://www.europe1.fr/Economie/Gaz-de-schiste-ne-pas-etre-paralyses-1400123/

Extrait :

"Il faut bien sûr respecter les précautions environnementales voulues par le Parlement. Mais il faut chercher des méthodes d'extraction plus respectueuses de l'environnement", explique Jean-Claude Lenoir. Un avis partagé par Christian Bataille, qui estime que "le débat environnemental ne doit pas être paralysant".

Le dossier n'est pas réouvert comme on peut le lire sur certains média, il n'a jamais été fermé, la loi à toujours stipulé que la 'recherche' était encore possible, donc on n'a pas besoin d'enfoncer une porte, elle a toujours été ouverte.

Que nous dit-on donc que l'on doit chercher d'autres méthodes et ou techniques d'exploration et d'exploitation.

Soit, mais ces recherches existent déjà, elles sont menées par les mêmes qui fractionnent hydrauliquement actuellement, eux qui sont donc tout à fait enclin à utiliser une technique aussi risquée, seraient garant d'une nouvelle approche, qui promis jurée, elle serait sans danger, qui peut croire ça ?

http://www.zdnet.fr/actualites/gaz-de-schiste-les-alternatives-a-la-fracturation-hydraulique-a-l-etude-39786845.htm

Extrait :

Les députés et sénateurs de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) annoncent avoir adopté « l’étude de faisabilité d’un rapport consacré aux techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels ».

Ce travail a été réalisé par le député (PS) Christian Bataille et le sénateur (UMP) Jean-Claude Lenoir. Le communiqué de l’Office précise  que « parmi les autres techniques susceptibles d’être employées, la stimulation au propane, déjà pratiquée en Amérique du Nord, mérite l’examen. D’autres technologies sont envisagées en recherche et susceptibles d’aboutir à des applications d’ici à une dizaine d’années. »

Je m'attends à ce que dans les futures communications de l'Opecst, le terme 'fracturation' ait disparu !

Ce serait le premier pas vers l'escroquerie !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article