Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gaz de schiste : chaque mots (maux) auront leur importance !

Juste en passant je m'étonne de la facilité avec laquelle les médias peuvent parfois trahir certaines déclarations, et ainsi faire du buzz, là où il n'y a en fait peut-être que du vent !

Plusieurs papiers sur le net font part d'une déclaration du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, au prétexte qu'il évoque que l'exploitation hypothétique des gaz de schiste serait à l'ordre du jour, ou au menu de la conférence environnementale.

Encore heureux, que ce soit bien le cas, j'espère d'ailleurs qu'il sera aussi discuté du nucléaire, et que ces sujets seront évalués avec le plus grand sérieux.

En changeant un mots de sa déclaration, on change tout, quand Mr Ayrault dit :

"Pour le reste, "tout sera mis sur la table" lors de la conférence environnementale, y compris "les différentes solutions qui pourraient exister (...) et qui ne seraient pas polluantes et dégradantes de l'environnement et de la qualité des paysages."

Le média oriente sa réflexion sur l'hypothèse ainsi défini :

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault n'a pas exclu mercredi un feu vert à l'exploitation des gaz de schiste avec une technique moins polluante que la fracturation hydraulique.

Entre "pas" et "moins", il y a un gouffre, que dis-je un monde, une énormité de trahison.

Entendons nous bien, je ne défend pas Mr Ayrault, dont je ne connais pas les intentions réelles, mais dont je crains qu'effectivement, il ne soit pas si loin que cela de revoir ses propres engagements, mais de grâce, la vérité est suffisamment grave, sans qu'on la trahisse, et qu'on y ajoute des interprétations abusives.

Il n'existe pas de solutions qui ne soit "pas" polluante, il ne peut donc pas y avoir d'exploitation, point, et si Mr Ayrault et le gouvernement s'en tiennent bien à cette déclaration, où y aurait-il un problème ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article