Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fessenheim ou la logique de l'age, en 15 ans 80% des centrales Françaises doivent fermer

Alors qu'on apprend que la facture de la construction de l'EPR de flamanville va coûté encore 2 milliards de plus, excusez du peu, un rapport met en évidence un autre fait bien camoufflé celui là, mais bien connu de celles et ceux qui s'informent.

Si en terme de fin de vie la même logique est adoptée, pour le nucléaire Français, que pour la centrale de Fessenhiem, le nucléaire n'en a plus pour longtemps, et cette fois ce n'est pas moi qui le dit, enfin sont fonctionnement, car pour le reste .......!

J'avais déjà un peu sous-entendu cette situation dans un billet précédent :

Démantèlement des centrales nucléaire et gestion des "déchets" : les questions qu'il fallait se poser avant !

Et du coup cette situation devient un argument pour plaider en faveur de la poursuite du fonctionnement, de cette centrale, et des autres par conséquant, le mieux serait sans doute pour ces messieurs qu'on attendent de voir laquelle nous explose à la figure la première, comme ça on saura combien de temps elles peuvent produirent, à moins que lorsque cela arrivera, on ai encore le culot de dire que pour celle là il y eu un concours de circonstances et que cela ne prouve pas pour autant que les autres vont faire de même, qu'il convient donc d'attendre encore et encore, et advienne que pourra !

Le chantage à l'emploi devient aussi un argument falacieux, et trop facile, c'est consternant.

a look

http://www.enerzine.com/2/14808+un-rapport-remet-en-cause-la-fermeture-de-fessenheim-en-2016+.html

Extrait :

Selon le rapport, le critère de l'âge de la centrale n'est pas pertinent puisque cet argument entraînerait la fermeture automatique d'autres centrales : « 23 réacteurs nucléaires ont été mis en service dans les 5 ans après la centrale de Fessenheim et 46 dans les 10 ans. Si ce critère est appliqué – et les contempteurs de l’énergie nucléaire nationaux ou internationaux ne manqueront pas de s’engouffrer dans la brèche si elle est ouverte –, ce ne sera pas moins de 40% de nos réacteurs qui seront fermés d’ici 2022 et 80% d’ici 2027 ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article