Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Favoriser les énergies renouvelables pour les pays en développement.

L'idée me semble effectivement souhaitable, et incontournable, enfin, sa mise en action !

Mais je crains que les soutiens financiers qui vont s'avérer nécessaires pour vraiment la développer risquent de manquer, comme pour toutes ces grandes idées, les organisations internationales pensent bien, sauf que les financements ne suivent pas !

Il y a déjà longtemps que l'on a décidé que la famine devait cesser, que la santé devait être possible pour tous, que l'eau était un bien commun auquel tout individu devait pouvoir accéder, que le réchauffement climatique ne devait pas excéder 2° d'ici à 2050,et la liste ne s'arrête pas là, et où en est-on malgré tous ces beaux engagements, qui ne passent pas le cap des "financements" ?

Et pourtant, pourtant, comme cela nous est rappelé par le mouvement pour la paix, les moyens pourraient ne pas manquer si....

http://www.mvtpaix.org/textes-reference/Congres-mvtpaix/congres-paris2011/Congres-Paris-2011.php

Extrait :

L’évolution du système capitaliste mondialisé accroit tous les problèmes de notre planète : environnement, pauvreté, pandémies, insécurité économique et sociale - personnelle et collective, et développe des violences de toutes natures, poussant les peuples et les individus dans une concurrence accrue.

Les conséquences sont dramatiques pour des millions de personnes, menaçant la survie des plus vulnérables et accroissant les inégalités.

Cette crise est notamment alimentée par des dépenses militaires qui atteignent le record mondial indécent de 1621 milliards de dollars (+92% depuis 2002-source SIPRI*) et favorisent un dangereux et inadmissible commerce des armes, alors que d’après les experts du PNUD 80 milliards de dollars par an pendant 10 ans suffiraient pour résoudre les plus grands problèmes auxquels est confrontée l’humanité.

Dans ce contexte, la mise en concurrence exacerbée des peuples et des individus associée à la non-résolution de nombreux problèmes contribue à la montée des racismes, de la xénophobie, des intégrismes et des idéologies fascisantes.

Il finira par ne plus y avoir d'avenir, si l'humain ne retrouve pas le sens du collectif, du bien commun, et du partage, le conscience de "l'autre" : complémentaire et partenaire.

C'est maintenant l'énergie que l'on dit vouloir partager, je suis pour !

Mais, alors que l'on est même pas en mesure de garantir la survie et l'alimentation de près d'un milliard sur les sept que compte la planète actuellement, comment peut-on encore faire miroiter de tels mirages :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/afp_00403595-les-energies-renouvelables-moteur-du-developpement-des-pays-pauvres-rapport-255867.php

Extrait :

Les énergies renouvelables pourraient aider les pays en développement à sortir de la "pauvreté énergétique", selon les conclusions d'un rapport de 150 pages publié mardi par la CNUCED (Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement).
"Les technologies des énergies renouvelables (TER) sont beaucoup plus accessibles aujourd'hui, et les décideurs dans les pays en développement doivent tout faire pour les encourager afin qu'elles complètent, voire qu'elles remplacent les énergies conventionnelles", a déclaré au cours d'une conférence de presse Supachai Panitchpakdi, Secrétaire-général de la CNUCED.
Actuellement, dans le monde, 1,4 million de personnes n'ont pas l'électricité, et 85% d'entre elles vivent dans des zones rurales. Les TER seraient une bonne solution pour fournir de l'électricité à ces populations, dans la mesure où certaines énergies n'ont pas besoin d'un raccord à un réseau d'électricité pour fonctionner, a-t-il ajouté.
"Elles peuvent être un important moyen de source d'énergie dans des régions où d'autres sources d'énergie ne sont pas disponibles, comme les régions agricoles isolées", a ajouté le Secrétaire-général.
Certaines TER comme celles basées sur la biomasse sont assez simples à installer, a ajouté la CNUCED, alors que pour d'autres, d'importants investissements sont nécessaires, malgré les progrès technologiques.

On arrive déjà pas à faire en sorte d'aider suffisemment à leur développement ici !

Là bas, ce n'est pas 20 ou 30%, qu'il faudrait prendre en charge, c'est probablement plutôt 90 à 99, 9%, qu'il faudrait pouvoir financer, sauf que l'on est dans une impasse, on dit vouloir, mais on ne fait pas, ce monde que l'on dit espérer, ne pourra se construire, que si la paix s'installe partout, que si l'on part dans un vrai postulat de partage, d'humanisme, et j'ajouterais d'écologisme, et ne voyez là aucun classement car pour moi tout est au même niveau, interdépendant, et interpénétrant, dans toutes les décisions prisent, depuis nos propres décisions personnelles, jusqu'à celles qui concernent le Monde dans sont entier, sans un changement de conscience globale, je crains que l'avenir ne se résume à une addition de catastrophes terribles.

 imagesCA21VOIO

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article