Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et si la transition énergétique était aussi génératrice d'emploi ?

Je suis pour ma part convaincu que la diminution de nos emplois est dû en grande partie à deux règles que 'le marché' dicte aux entreprises, la compétitivité, et la productivité, de manière sans doute simplificatrice je dirais que la compétitivité ne s'obtient plus maintenant qu'au travers de l'abaissement des coûts salariaux qu'il faut baiser, ce qui entraîne les délocalisations, quand à la productivité elle ne s'obtient qu'en robotisant de plus en plus les tâches, des machines de plus en plus nombreuses et performantes avec de moins en moins d'hommes pour les gérer.

Ce pourrait être une délivrance si nos vies n'étaient pas si dépendantes de nos moyens financiers, alors à moins d'envisager un changement radical de cet équilibre ou de cette interdépendance, changement sois-dit en passant peut-être pas si utopique que ça, mais ça c'est une autre histoire pour le moment, il faut encore résoudre l'équation urgente qui permettrait de créer de nouveaux emplois, car c'est bien de cela dont il s'agit, de créations, toutes les filières existantes, perdent des emplois, y compris dans les services, puisque de moins en moins de personnes sont en mesure de se les payer.

Ceux qui attendent la croissance vont l'attendre longtemps, elle s'en est allé vers d'autres cieux, vers d'autres contrées, c'est plutôt d'une une forme de 'décroissance' que viendra nos solutions d'avenir.

Parmi les scénarios possibles, en voilà déjà un à méditer :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/transition-energetique-negawatt-emplois-economie-18184.php4#xtor=ES-6

Extrait :

Aller à l'encontre des idées reçues, mobiliser de nouveaux leviers pour l'avenir, c'est aussi cela la transition énergétique. Celle-ci pourrait éviter 330 milliards d'euros de dépenses à fonds perdus entre 2015 et 2030. L'Union européenne ne dépense-t-elle pas chaque année 400 milliards d'euros en importations énergétiques ? Réaliser 20% au minimum d'économies permettrait non seulement de renforcer la sécurité́ énergétique mais également de réduire d'au moins 50 milliards par an le transfert de richesses des économies de l'Union aux pays producteurs d'énergie. Réaliser une amélioration de l'efficacité énergétique de l'ordre de 20% permettrait d'économiser 368 millions de tonnes d'équivalent pétrole (Mtep) par rapport à la tendance d'ici 2020 en Europe, d'après une étude internationale.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article