Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Energie nucléaire, qui se sert de la peur en fait ?

Fukushima, a porté un coup terrible à l'énergie nucléaire, j'aimerais pouvoir écrire "heureusement", mais c'est en fait plutôt l'aspect "malheureux" de cette situation qui s'impose à moi chaque fois que j'y pense, ces enfants, ces femmes, ces hommes, les morts, les blessés, les irradiés, les déplacés, qui pour certains ne pourront jamais revivrent sur leur terre, celles et ceux qui dans les mois et les années, les décennies qui viennent, vont voir leur santé se dégrader, quelle ignominie !

Dans ce contexte, les réactions sont vivent de part et d'autres, je fais partie de ceux qui veulent qu'on en finissent, tout en étant conscient, que de toute façon, le mal est déjà fait, inéluctablement, quand bien même, la sortie du nucléaire se généralisait, ce que je souhaite, nous laisserions sur les bras de nos enfants et des leurs, et ainsi de suite, des montagnes, ou des cavernes irradiés, des millions de tonnes de déchets radioactifs.

Mais en face il y a ceux qui en veulent et en reveulent encore, et les voilà qui se débattent, mais avec quelles armes, quels arguments, quel état d'esprit ?

L'AIE, (Agence Internationale de l'Energie) vient donc de sortir un rapport annuel, au travers duquel elle fait peser la menace de l'augmentation des GES, au cas ou la part du nucléaire venait à baisser, voyons un peu l'argumentation :

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Une-chute-des-capacites-nucleaires-mauvaise-nouvelle-pour-le-climat-selon-un-expert?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29

Extrait :

PARIS - (AFP) - Une chute de 15% des capacités nucléaires mondiales serait une "mauvaise nouvelle" pour le climat et l'économie mondiale, estime Fatih Birol, économiste en chef de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui publie mercredi son rapport annuel.

Sur quelles hypothèses basez-vous votre scénario d'une chute de 15% des capacités nucléaires mondiales ?

Dans son scénario principal, l'AIE s'attend à ce que les capacités nucléaires soient légèrement inférieures en 2035 par rapport à 2010, soit avant Fukushima, parce que des Etats comme la Chine, la Russie et la Corée se sont engagés dans d'importants programmes nucléaires.

Mais beaucoup de pays nucléaires discussent actuellement (...) pour savoir s'ils vont continuer à construire des centrales ou fermer plus tôt certaines d'entre elles.

Les capacités chuteraient ainsi de 15% en 2035 si aucune nouvelle centrale nucléaire était construite dans les pays de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques, ndlr), si les pays non OCDE disposaient de la moitié de leurs capacités prévues, et si la durée de vie des centrales était réduite de cinq ans.

Que nous dit-on ?

3 hypothèses :

1- aucune nouvelle centrale nucléaire construite dans les pays de l'OCDE.

OCDE en voici les membres ici

à ma connaissance, mis à part L'Allemagne, et la Belgique, qui se sont prononcés clairement pour une sortie du nucléaire, L'Italie, par voix de référendum qui a redit son refus du nucléaire, et le Japon, qui se pose visiblement la question, et on sait pour quelle raison, mais qui après le changement de premier ministre, le discour a déjà changé.

Il est tout de même notable avec le Japon, un fait dont on parle peu, mais qui est pourtant d'une grande importance, si j'ai bien compris, le Japon fonctionne, et vie, avec seulemnt 10 ou 11 de ces réacteurs, soit 1/5 des 50 normalement en activité, et parvient à faire vivre tout de même sont pays, grace notemment à une politique obligée de réduction des dépenses énergétiques, n'y a-t'il pas là matière à une profonde réflexion !

Nous avons donc là 4 pays sur les 34 de l'OCDE, il me semble complètement improbable, que parmi les 30 autres, aucun ne construise de nouvelles centrales, ou disont ne démarrent d'autres réacteurs, n'oublions déjà pas les projets d'EPR.

2- les pays non OCDE disposaient de la moitié de leurs capacités prévues.

Alors là je rêve !

Rien que la Chine et l'Inde à eux deux, ont des projets d'augmentation de la part du nucléaire gigantesques, j'en tremble à voir les projection faitent, ils vont faire exploser la part du nucléaire au niveau mondial, sans compter, Que la Chine lorgne vers l'Afrique ! :

a look

http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/en-inde-aussi-le-danger-nucleaire-fait-trembler_972510.html 

http://www.novethic.fr/novethic/ecologie,environnement,energie,la_chine_bientot_leader_nucleaire/134188.jsp

Mais au fait, la Part du Nucléaire, à ce jour c'est quoi ?

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/01/l-energie-nucleaire-est-elle-necessaire_1500273_3232.html

Extrait :

Quelle est la place de l'énergie nucléaire dans le monde ?

Elle ne représente que 6 à 7 % de la totalité de l'énergie consommée, toutes sources confondues. Si cela représente si peu, alors pourquoi utilisons-nous le nucléaire ?

Au passage la France est le seul pays au monde dont la part de nucléaire est si favorablement disproportionné.

Le visuel suivant, en dira peut-être plus que des mots :

http://www.leparisien.fr/tsunami-pacifique/l-energie-nucleaire-dans-le-monde-17-03-2011-1363897.php

Donc pour l'AIE, baisser de 15%, une part de 6ou 7% d'un gateau, augmenterait considérablement la dangerosité du gateau, y-a quelque chose qui méchappe !

Que la totalité des Pays non OCDE en viennent un jour à n'utiliser que la moitié de leur capacités, est ni plus ni moins qu'une vaste fumisterie, un mensonge propagandiste, et je pèse mes mots.

3- Si la durée de vie des centrales étaient réduites de 5 ans.

Alors là les bras m'en tombent !

Partout, je dis bien partout, les réacteurs nucléaires, généralement construits pour une durée de vie de 20 à 30 ans, voient leurs arrêts repoussés, par l'allongement de leurs vie à 40, certains osent même le chiffre de 60 ans.

Même l'Allemagne, avant sa volte face, avait opté pour un allongement de vie des ses réacteurs, comment donc peut-on sérieusement affirmer une telle assertion, on frise le ridicule.

En clair nous voilà avec des projections faitent sur des arguments totalement absurdes, et mensongers, complètement déconnectés de la réalité, avec pour seul but de nous faire peur à l'augmentation des GES, c'est affligeant, écoeurant.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article