Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eh si cette "marée noire" avait été évitable ?

images

J'y revient, comme un fil rouge, ou devrais-je dire un fil noire !. car cette situation, peut nous servir de révélateur, sur l'état actuel de l'inconscience humaine.

Cette marée noire d'une ampleur jusqu'alors inconnu, s'étend inexorablement, et ses répercutions environnementales, vont être à court, moyen, et long terme, catastrophique !.

Une explosion, (dont la cause est à ce jour inconnu, nous dit-on !), est à l'origine de cette fuite de pétrole, alors bien sur on nous a d'abord affirmé que cette explosion était inexplicable, et imprévisible......et si au contraire, elle était la résultante d'une suite de négligences, et de prises de décisions occultant de graves conséquences prévisibles ?

Un ouvrier présent sur la plate-forme, témoigne, et ce qu'il affirme, pourrait bien dévoiler un enchaînement de circonstances, ni fortuites, ni imprévisibles :

extrait :

 

 "Diffusée sur CBS, l’interview de Mike Williams, technicien électronique de Transocean sur la plateforme exploitée par British Petroleum, est une charge terrible pour la compagnie pétrolière, accusée d’avoir voulu accélérer des travaux en cours, au mépris de la sécurité. Selon l’employé qui a échappé à l’explosion en plongeant de 30 mètres, la direction du site aurait notamment ordonné la poursuite des opérations malgré la destruction du dispositif de sécurité anti-explosion."

http://www.enviro2b.com/2010/05/20/maree-noire-bp-accusee-de-graves-negligences/

 

D'autre témoignages donne un éclairage complémentaire :

http://www.2000watts.org/index.php/energytrend/petrole/357-maree-noire-lexplosion-est-due-a-une-bulle-de-gaz-methane.html

 

Alors ça y est, BP commence à envisager un essai de "colmatage" de la fuite, après avoir reconnu, qu'il récupérait, 2 fois moins de pétrole, que précédemment annoncé, ils continuent donc de mentir. Ne perdons jamais de vue que l'évaluation quantitative de cette fuite, est impossible, et que le chiffrage qu'annonce BP, est considéré comme largement sous-évalué, voyez vous même comment ils en parlent maintenant :

 http://www.goodplanet.info/goodplanet/index.php/fre/Contenu/Depeche/La-Louisiane-les-pieds-dans-le-petrole-BP-sur-la-sellette/(theme)/1668

extrait :

 "Jusqu'à présent, BP avançait le chiffre de 5.000 barils de brut (800.000 litres) s'écoulant quotidiennement dans la mer. Mais jeudi, le groupe est revenu sur ses estimations et a avoué l'avoir sous-estimé.

Mark Proegler, un porte-parole du géant pétrolier, a admis jeudi lors d'un entretien avec l'AFP que BP récupérait chaque jour "5.000 barils", grâce à un conduit sous-marin qui pompe le pétrole sorti de la fuite.

"Il se pourrait donc" que la quantité de pétrole qui souille le golfe du Mexique chaque jour "soit plus que" les 5.000 barils précédemment annoncés.

Sur ABC vendredi, Doug Suttles, le directeur d'exploitation de BP, a tenté de justifier cette approximation.

"Je tiens à souligner que nous avons dit dès le début que ces 5.000 barils par jour étaient très approximatifs (...). Ce n'était pas uniquement l'estimation de BP. C'était aussi celle des autorités, dont la NOAA et les garde-côtes (...). On ne peut pas mettre un appareil de mesure sur ce genre de choses", a dit M. Suttles."

 

Voir aussi :

 http://www.starwizz.com/maree-noire-bp-compte-injecter-de-la-boue-pour-colmater-la-fuite-de-petrole-60063

 

A ce jour la Louisiane est touchée, La Floride va l'être à coup sur, les courants de fond marin propagent ces couches de pétrole qui ne sont pas remontés en surface.

 

Barack Obama tente semble t'il d'y voir clair, mais il est trop tard pour cette fois çi !.

Espérons tout de même, que cette fois, enfin, une prise de conscience au plus haut niveau se fasse, et que des mesures restrictives, et surtout des moyens de contrôles drastiques soient, non seulement envisagés, mais réellement mis en place.

"Barack Obama devrait nommer rapidement une commission d'enquête indépendante sur l'explosion, sur le modèle de l’instance créée au lendemain de l'accident de la centrale nucléaire de Three Mile Island, en 1979, ou encore de l’enquête lancée après l'explosion en vol de la navette spatiale Challenger, en 1986. Par ailleurs, un rapport intermédiaire sur la sécurité de l'exploitation offshore devrait être remis fin mai."

Extrait de :

http://www.enviro2b.com/2010/05/20/maree-noire-bp-accusee-de-graves-negligences/

 

Les catastrophes "naturelles", ne nous suffisent-elles pas ?

resized 2200 oil%20bird

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article