Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Droit à l'eau et l'assainissement enfin reconnu !.

Tout d'abord !, quelle ironie, comme si l'accès possible à l'eau, devait être la résultante d'un droit accordé, par des tiers, qui seraient des décideurs ,maitres et arbitres de ce qu'on leur aurait accordé ou pas !.

Lorsque l'eau est là, toute forme de vie peut, et doit en être bénéficière, au même titre que l'air !.

Sauf que dans notre monde perverti, il n'en est plus ainsi !.

A l'heure ou tout doit-être un support à de possible gains financiers, et ou tout doit-être règlementé, euphorisons nous de la récente prise de position de l'ONU, en ce qui concerne le "Droit à l’eau potable et à l’assainissement" :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/actions-france_830/onu_1032/evenements-2010_20028/reconnaissance-du-droit-eau-potable-assainissement-par-assemblee-generale-nations-unies-28.07.10_85132.html

 

Les "Bushmen", apprécieraient d'en bénéficier maintenant, eux qui ont été chassés "illégalement", et par un arbitraire injustifiable de leur terre ancestrale, et à qui le gouvernement "Boswanais" interdit le droit à l'utilisation de leur puit, sur leur territoire restitué !.

Il y a des cas comme celui là, ou je remet en cause, le principe de "non-ingérence" 

http://www.survivalfrance.org/actu/6430

Extrait :

"La décision est tombée une semaine avant que les Nations-Unies ne reconnaissent officiellement l’eau comme un droit humain fondamental. La décision a été également condamnée par la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, la plus haute instance du continent en matière de droits de l’homme, pour refuser le ‘droit à la vie’ pourtant reconnu par la Charte africaine.

En 2002, les Bushmen ont été expulsés de leurs terres par le gouvernement botswanais, une mesure jugée illégale et inconstitutionnelle par la Haute Cour. Malgré le jugement, le gouvernement continue à empêcher les Bushmen de rentrer chez eux en leur refusant l’accès à un puits qui est leur unique source d’eau, ce qui les oblige à parcourir de longues distances pour s’approvisionner en eau en dehors de la réserve".

 

Cette situation, est emblématique, à tel point que L’ex-conseillère des Nations-Unies sur les questions de l’eau condamne le traitement infligé aux Bushmen du Botswana :

http://www.survivalfrance.org/actu/6312

Extrait :

"La condamnation de Maude Barlow survient une semaine après que les Nations-Unies aient déclaré l’eau comme un droit fondamental de l’Homme, et deux semaines après le verdict de la Haute Cour du Botswana statuant que les Bushmen du Kalahari ne pouvaient pas avoir accès à un point d’eau situé dans leur territoire".

 

Seulement voila !, il vaut mieux nourrir les finances de l'armement, des banques et paradis fiscaux, et des gros industriels, plutôt que de secourir les spoliés de nouriture et d'eau.

Soutenons les actions de "Survival" 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article