Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des gaz qui cachaient de l'huile, le schiste serait donc si "riche" !?.

Jean-Louis Borloo a laissé un cadeau empoisonné à Nathalie Kosciusko Morizet, qui semblait, dans un premier temps, ne pas réagir à cette situation, heureusement celle-ci vient tout de même de prendre la seule décision possible à mon sens, sauf que certains aspects de ces autorisations données en catimini, sans aucunes concertations, concernant "l'huile de schiste", et non pas les "gaz de schiste" la nuance est de la plus haute importance dans ce cas, sont quand à eux plus difficilement contrables.

Les intérêts financiers vont-il une fois de plus prendre le dessus dans cette histoire, le pire est à craindre !:

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Le-gouvernement-suspend-les-forages-de-prospection-de-gaz-de-schiste?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

Extraits :

04/02/2011 7:45 am

PARIS (AFP) - Face à la grogne des écologistes et des élus locaux, le gouvernement a suspendu les travaux de prospection de gaz de schiste jusqu'à l'été au moins, mais sa marge de manoeuvre paraît plus limitée face aux forages d'huile de schiste prévus dès mars dans le Bassin parisien.

La ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé mercredi la création d'une mission chargée "d'évaluer les enjeux environnementaux" des gaz de schiste. "Aucune autorisation de travaux sur le gaz de schiste ne sera donnée ni même instruite avant le résultat de cette mission", a-t-elle assuré.

La ministre a précisé jeudi qu'un rapport d'étape serait rendu en avril et que le rapport définitif était attendu pour juin.(...)La question est plus délicate pour les huiles de schiste, une forme de pétrole piégé dans la roche et dont l'extraction demande des techniques similaires à celles utilisées pour le gaz de schiste.

La compagnie pétrolière américaine Hess, alliée à la société indépendante Toreador présidée par Julien Balkany, prévoyait un premier forage en mars près de Château-Thierry (Aisne).

Comme les autorisations de travaux ont déjà été données, la marge de manoeuvre du gouvernement est plus limitée et devrait passer par la négociation.

"Sous l'autorité du Premier ministre, nous allons réunir sans délai les industriels détenteurs de ces autorisations d'exploration sur l'huile de schiste", a expliqué mercredi la ministre de l'Ecologie. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article